De nombreux clubs belges interdisent les vuvuzelas

Les clubs belges de division 1 sont de plus en plus nombreux à interdire les vuvuzelas, ces fameuses trompettes en plastique controversées devenues le symbole du Mondial 2010, dans leurs stades cette saison. Après le Standard, Anderlecht, Lokeren et La Gantoise, c’est au tour du FC Bruges de les bannir durant les matchs à domicile.

L’instrument sud-africain semble avoir peu de succès en Belgique. Les vuvuzelas sont loin d’avoir gagné la sympathie des clubs belges de division 1.

Après le Standard, Anderlecht, Lokeren et La Gantoise, c’est au tour du FC Bruges de faire une annonce sur son site internet. "Le management et le service de sécurité du Club ont pris cette décision ensemble", peut-on y lire.

Le Club Brugeois donne deux principales raisons à cette décision : "l’instrument à vent peut produire des nuisances sonores particulièrement importantes (jusqu’à 130 décibels). Le risque de voir les vuvuzelas être utilisées comme arme existe également".

"Les vuvuzelas formeraient davantage un élément dérangeant plutôt qu’encourageant", conclut le Club brugeois.