Schouppe inculpé pour un délit d’initiés

Le secrétaire d'Etat sortant à la Mobilité, Etienne Schouppe (CD&V), a été inculpé dans une affaire de délit d'initiés. Son avocat a confirmé l’information au service d’information de la VRT.

Etienne Schouppe est soupçonné depuis un petit temps déjà de délit d'initiés. Il aurait à deux reprises vendu des actions bancaires après avoir obtenu des informations confidentielles en tant que membre du gouvernement.

En octobre 2008, Etienne Schouppe aurait ainsi vendu un paquet d’actions Dexia. La banque éprouvait alors de sérieuses difficultés et le secrétaire d’Etat aurait sans doute eut connaissance d’informations confidentielles. Une année plus tard, il aurait vendu des actions KBC Ancora, juste avant que le gouvernement ne lance une troisième opération de sauvetage de la banque et que les actions ne plongent.

Une perquisition a été menée début juillet au domicile d'Etienne Schouppe, à Liedekerke, à la demande du parquet-général de Bruxelles. Le parquet avait été informé par le gendarme de la Bourse CBFA de plusieurs transactions suspectes dans lesquelles Etienne Schouppe était impliqué.

Le secrétaire d'Etat sortant a toujours nié avoir quelque chose à se reprocher dans ce dossier. Il avait expliqué ces transactions boursières suspectes en se décrivant comme un investisseur actif s’étant basé sur les informations diffusées par les médias.

Après une année d’enquête, le juge d’instruction a décidé d’officiellement l’inculper. Il revient désormais au parquet général de décider si Etienne Schouppe devra paraître en personne devant le juge.