Les dons augmentent en faveur des sinistrés du Pakistan

Les organisations humanitaires belges ont déjà rassemblé 150.000 euros pour venir en aide aux victimes es inondations au Pakistan. Il s’agit essentiellement de dons effectués via des ONG’s. Le ministre des Affaires étrangères, Steven Vanackere, se rendra jeudi à New York pour assister à la session extraordinaire de l'Assemblée générale des Nations unies consacrée à la situation d'urgence humanitaire au Pakistan.

Les organisations non-gouvernementales belges Oxfam, Caritas, Handicap International, Médecins du Monde et Unicef ont récolté vendredi dernier la somme de 150.000 euros pour les victimes des inondations au Pakistan. Ce montant semble peu important, mais selon Yves Willmot d’Unicef Belgique, on enregistre une nette augmentation des dons depuis hier.

 

"Les sommes versées ne sont pas comparables à celles récoltées suite au tremblement de terre en Haïti, mais nous notons depuis quelques jours une augmentation de la solidarité. Cela nous rend très heureux parce que les besoins sur le terrain sont énormes et ne cessent d’augmenter".

Vanackere à l’ONU

Le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères, Steven Vanackere, se rendra jeudi à New York pour assister à la session extraordinaire de l'Assemblée générale des Nations unies consacrée à la situation d'urgence humanitaire au Pakistan à la suite des inondations qui ont ravagé ce pays, a annoncé mardi son département.

Steven Vanackere s'adressera à l'Assemblée générale au nom de l'Union européenne, en accord avec la Haute représentante Catherine Ashton et la commissaire européenne à l'aide humanitaire, Kristalina Georgieva.

"La situation au Pakistan ne peut laisser personne indifférent. Il s'agit d'une catastrophe d'une ampleur sans précédent, qui exige un effort exceptionnel: le nombre de personnes touchées est énorme et les conséquences de cette catastrophe se feront sentir à long terme par la population du Pakistan", a souligné le chef de la diplomatie belge et président en exercice du Conseil de l'UE.

Comme l'a déjà annoncé le ministre de la Coopération au Développement Charles Michel, la Belgique versera, outre l'aide humanitaire de plus de quatre millions d'euros allouée de toute façon au Pakistan, une contribution supplémentaire de deux millions d'euros par l'intermédiaire du Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations unies.

Selon Steven. Vanackere, des efforts supplémentaires de la part de la Belgique ne sont pas exclus, pour autant que cette aide soit efficacement coordonnée par la communauté internationale avec les acteurs humanitaires et le Pakistan.

C'est notamment pour cette raison qu'elle a délégué un expert belge pour accompagner la mission du "Centre d'information et de monitoring" de l'UE qui part jeudi pour Islamabad