Un membre de l’ETA arrêté à Ostende

Le parquet fédéral a confirmé l'interpellation à Ostende de Luis María Cengotitabengoa, 29 ans, membre présumé de l'ETA. "Il était sur le point de fuir vers l'Angleterre", a déclaré le substitut Bernard Michel, de la section terrorisme du parquet fédéral. Luis María Cengotitabengoa est actuellement détenu à Bruges.

"L'arrestation a eu lieu aux premières heures de la matinée dans la localité de Ostende", lors d'une opération conjointe entre les polices espagnole et belge, a précisé le ministère espagnol de l’Intérieur dans un communiqué.

Parmi les plus recherchés

Selon la radio nationale espagnole (RNE), l'homme a été interpellé alors qu'il arrivait à un hôtel avec de faux papiers.

Pour la fin du mois, il pourra déjà être extradé vers l'Espagne", selon le substitut Bernard Michel. Vers 11 heures samedi, il a été déféré devant un juge d'instruction.

Le parquet fédéral a confirmé également que Luis María Cengotitabengoa était signalé à rechercher par la police espagnole depuis l'interpellation en janvier à la frontière entre l'Espagne et le Portugal, lors d'un contrôle de routine d'une fourgonnette chargée d'explosifs, d'armes et de matériel servant à la confection de fausses plaques d'immatriculation, de membres présumés de l'ETA.

Parmi ceux-ci, figurait Luis María Cengotitabengoa.

Ce dernier et quelques autres suspects ont réussi à s'échapper.
"Jeudi, nous avons été informés par les autorités espagnoles qu'il se cachait à Ostende", a indiqué le parquet fédéral.

La police espagnole avait localisé Luis María Cengotitabengoa à partir de ses communications téléphoniques avec ses proches.

Le parquet fédéral ignore si Luis María Cengotitabengoa a des contacts en Belgique.

Zengotitabengoa, âgé de 29 ans et originaire de Durango (Vizcaye, Pays Basque), faisait l'objet d'un mandat d'arrêt européen pour "ses liens avec une tentative de transporter des explosifs de l'organisation (ETA, ndlr) au Portugal", a expliqué le ministère espagnol de l'Intérieur.

L'ETA, considérée comme une organisation terroriste par l'Union européenne et les Etats-Unis, est tenue pour responsable de la mort de 829 personnes en plus de 40 ans de violences pour l'indépendance du Pays Basque (nord).