Préformateur: loi de financement au menu

Les sept partis associés au volet institutionnel de la préformation se retrouvent ce dimanche après-midi pour des réunions dites thématiques. Au menu des discussions auxquelles participeront un représentant de chaque formation et deux experts, figureront la loi de financement des Communautés et des Régions et leur responsabilisation.

Le deuxième point porterait plus particulièrement sur le marché du travail -le socialiste flamand Frank Vandenbroucke a déposé une note à ce sujet- et la politique environnementale.

Lundi, des réunions thématiques sont également prévues: l'arrondissement de Bruxelles-Hal-Vilvorde et Bruxelles y seront abordés, ainsi que la justice et la déontologie politique.

Si tout se passe bien, mardi, les chefs des sept délégations pourraient faire le point sur l'état d'avancement de la préformation, confiait un proche des négociateurs.

Un autre proche faisait toutefois remarquer que le dossier BHV, particulièrement sensible, n'avait guère été discuté jusqu'à présent et ne fait pas partie du "périmètre" clarifié samedi.

Samedi, le préformateur Elio Di Rupo s'est entretenu séparément avec le président du CD&V, Wouter Beke, et ensuite celui de la N-VA, Bart De Wever.

Une réunion plénière des négociateurs a suivi dans l'après-midi.

Les délégations du PS, du cdH, d'Ecolo, de la N-VA, du CD&V, du sp.a et de Groen! ont "clarifié" le "périmètre" des transferts de compétences.

Aucun élément neuf n'est venu sur la table, a-t-on indiqué dans l'entourage de l'un des négociateurs.

La réunion entre les représentants des sept partis associés au volet institutionnel de la préformation, qui avait débuté à 15h00 ce dimanche, s'est achevée un peu avant 18h00.

Lundi, les présidents des partis concernés se réuniront autour du préformateur.

La journée de mardi sera consacrée à des réunions plénières, ainsi qu'à des réunions thématiques.