Un pédophile se suicide en prison

Un Belge, mis en examen et écroué il y a un mois pour le viol d'au moins cinq enfants de 9 à 12 ans dans un camp naturiste du Cap d'Agde (Hérault), s'est suicidé samedi en maison d'arrêt.

Cet homme de 48 ans, connus pour des faits similaires en Belgique, s'est pendu dans sa cellule à la maison d'arrêt de Béziers où il se trouvait en détention préventive.

L'affaire était partie d'une plainte pour viol déposée le 13 juillet auprès du commissariat d'Agde par la mère de deux victimes de 10 et 12 ans séjournant dans le camping.
Les enquêteurs étaient d'abord remontés jusqu'à un Français de 49 ans, interpellé puis mis en examen le 19 juillet et écroué pour corruption de mineurs de 15 ans (sans passage à l'acte).
Cet homme avait déjà été condamné pour des faits similaires dans le passé.
L'enquête avait ensuite conduit les policiers à s'intéresser à un Belge de 48 ans, sans lien avec le premier homme.
Les faits, essentiellement des actes de fellation, se seraient produits cette année depuis juin, mais aussi en 2009.

Jamais condamné jusqu'ici, le Belge, qui séjournait dans ce camp avec une amie, avait alors été mis en examen et écroué pour viol sur mineurs de 15 ans.