Préformation: encore assez de confiance?

Les négociateurs des 7 partis politiques pressentis pour approuver une réforme de l’Etat se réunissent à nouveau ce mardi. Cette fois, ils tentent d’évaluer s’il règne encore suffisamment de confiance mutuelle pour poursuivre les discussions entre les mêmes partenaires. Lundi, les concertations au sujet de l’arrondissement électoral de Bruxelles-Hal-Vilvorde ont été postposées pour tenter de s’accorder d’abord sur un volet financier.

Après que le président de la N-VA et ancien informateur Bart De Wever ait lancé sur la table des négociations le sujet d’une révision de la loi sur le financement, la Nieuw-Vlaamse Alliantie réclamait le week-end dernier une régionalisation, même partielle, de l’impôt des personnes physiques. Pour les négociateurs francophones du PS, du CDH et d’Ecolo, c’était un pas de trop.

Alors que les sujets de Bruxelles et de la scission de l’arrondissement électoral de Bruxelles-Hal-Vilvorde figuraient à l’agenda des discussions des 7 partis politiques pour ce lundi, il devenait rapidement clair que les négociateurs devaient une nouvelle mettre ces thèmes au frigo pour tenter d’abord de retrouver une certaine sérénité dans la discussion sur le financement.

Alors que les trois partis francophones invités à la table des négociations estiment que la N-VA pose toujours davantage d’exigences, le parti de Bart De Wever réclame de la clarté au sujet des finances avant de pouvoir poursuivre les négociations sur d’autres thèmes.

Ce lundi, le PS, le CDH et Ecolo se réunissaient avant la réunion plénière convoquée par le préformateur Elio Di Rupo, pour tenter d’accorder leurs violons face aux exigences des partis flamands. A l’issue de la séance plénière, il a ensuite été décidé de lancer un « groupe de travail technique », qui devra tenter de simplifier le problème d’une révision de la loi sur le financement.

Ce mardi depuis 11h30, les 7 partis politiques sont à nouveau réunis, cette fois pour sonder s’il règne encore suffisamment de confiance entre eux pour poursuivre sous la même forme les négociations de préformation.