Un député européen Vlaams Belang en correctionnelle

L'ancien président du Vlaams Belang et actuel député européen Frank Vanhecke comparaîtra le 17 septembre prochain devant le tribunal correctionnel de Termonde pour y répondre d'allégations de vandalisme portées à tort contre des jeunes d'origine étrangère, dans un journal local dont il est l'éditeur responsable.

Frank Vanhecke a annoncé lui-même lundi sa prochaine comparution.

Elle fait suite à une plainte pour racisme déposée par le bourgmestre de Saint-Nicolas, Freddy Willockx (sp.a), concernant la publication en 2005 d'un article dans le journal local du Vlaams Belang, où des jeunes d'origine étrangère étaient accusés à tort d'actes de vandalisme dans un cimetière.

En novembre 2008, le Parlement européen a levé pour cette raison l'immunité parlementaire de Frank Vanhecke, qui combat cette décision devant la Cour européenne de justice.

L'ancien président du parti d'extrême droite reconnaît que le texte publié était erroné et affirme ne pas en être l'auteur, ce que la justice a reconnu selon lui.

Il juge absurde d'être cité à comparaître alors qu'un rectificatif a été publié.

Toujours selon ses dires, les poursuites pénales l'exposent à une peine d'un an de prison, une amende et la déchéance de ses droits civils et politiques, et donc de son mandat de député européen. (avec Belga)