Vers une dernière édition du Gordel?

Selon Carla Galle, administratrice générale auprès du Bloso qui organise la parade cycliste dans la périphérie bruxelloise, si un accord communautaire global est trouvé, cette manifestation ne serait plus organisée. Ce n’est toutefois pas l’avis du député flamand Eric Van Rompuy (CD&V).

Le Gordel, qui signifie la "ceinture" en néerlandais, est un évènement familial et politique lors duquel les participants, sillonnent, à pied ou à vélo, la frontière entre la Région flamande et la Région bruxelloise.

Organisé chaque premier dimanche de septembre par le Bloso, le commissariat flamand pour le sport, la manifestation se veut, sur le plan politique, la réaffirmation du caractère flamand de la périphérie de Bruxelles. Elle est ainsi l'occasion de nombreuses déclarations et manifestations politiques de la part de mandataires de partis flamands.

Il se pourrait toutefois que la 30e édition du Gordel, qui se tient ce dimanche 5 septembre, soit la dernière à être organisée. Selon l’administratrice générale du Bloso, Carla Galle, si un accord communautaire global intervient, la manifestation ne serait pour elle plus nécessaire.

"Le Gordel est un évènement purement sportif et familial accompagné de festivités musicales. Il est toutefois indissociablement lié à l’engagement flamand des communes de la périphérie", souligne Carla Galle dans un entretien accordé aux quotidiens Gazet van Antwerpen et Het Belang van Limburg.

"Si les partis politiques aboutissent à un accord, il ne reviendra plus à une administration sportive telle que le Bloso de continuer à y mener des actions", ajoute-t-elle. En d'autres termes, si les négociateurs politiques trouvent une solution au problème de BHV, cette manifestation qui attire en moyenne 80.000 participants, ne serait vraisemblablement plus organisée.

Le député flamand CD&V, Eric Van Rompuy (photo), ne partage toutefois pas cet avis. "Selon certains, le Gordel aura atteint son but en cas d’accord sur la scission de Bruxelles-Hal-Vilvorde. C’est partiellement vrai, mais d’un autre côté, nous devons conserver le caractère flamand de cette région, et les francophones ont encore l’ambition d’annexer ces communes à la Région bruxelloise", a-t-il ainsi indiqué sur Radio 2.

"Si la scission a bien lieu, cela représentera une grande victoire pour les Flamands, mais cela ne veut pas dire que nous ne devons pas rester vigilants, car les attaques des francophones ne vont pas cesser pour autant", conclut Eric Van Rompuy.
 

Plus de 68.000 personnes attendues

Le Bloso attend plus de participants que les 68.000 de l'année dernière pour l'édition 2010 du Gordel.

Le programme de la 30e édition comprend plus de 800 kilomètres répartis sur 28 parcours à pied et à vélo. Ceux-ci partent de Rhode-Saint-Genèse, Overijse, Zaventem et Dilbeek.

Des concerts dont celui d'Helmut Lotti figurent au programme. A l'occasion de cette 30e édition, des jardiniers de Laakdal (Anvers) ont en outre mis au point une nouvelle variété de rose légèrement mauve qu'ils ont baptisée la Rose "Gordel". Pour ce 30e anniversaire, Bloso publie également un livre sur l'histoire du Gordel.