Gordel: entre divertissement et crise politique

La 30e édition du Gordel s'est ouverte dimanche matin à 7h00 dans la périphérie flamande de Bruxelles. Quelque 28 parcours et des concerts sont au programme. De nombreuses personnalités politiques flamandes sont également présentes. L’évènement a toutefois été confronté à des actions de sabotage.

L'organisateur Bloso a prévu 28 parcours pédestres et cyclistes au départ de Rhode-Saint-Genèse, Overijse, Zaventem et Dilbeek, pour un total de 800 kilomètres.

S'agissant du trentième anniversaire de l'événement sportif, différents concerts sont prévus dans l'après-midi avec notamment au programme Helmut Lotti (à Rhode-Saint-Genèse), Raymond Van het Groenewoud (Dilbeek), De Kreuners (Zaventem) et Natalia (Overijse).

Le Gordel a été organisé pour la première fois en 1981 pour souligner le caractère flamand de la périphérie et est devenu au fil des années un important événement musical, familial et sportif flamand.

A l'occasion de cette 30e édition, des jardiniers de Laakdal (Anvers) ont mis au point une nouvelle variété de rose légèrement mauve qu'ils ont baptisée la Rose "Gordel". Pour ce 30e anniversaire, Bloso publie également un livre sur l'histoire du Gordel.

La crise politique s’invite au Gordel

En raison de l'échec des négociations de préformation, le Gordel prend cette année particulièrement un caractère politique. Plusieurs personnalités politiques flamandes sont ainsi présentes, dont notamment le ministre-président flamand Kris Peeters et le ministre flamand des Affaires intérieures Geert Bourgeois (photo).

Kris Peeters (CD&V) a ainsi déclaré dimanche matin à Zaventem que la N-VA et le PS doivent continuer à chercher une solution à la crise politique actuelle. "Une solution qui, bien évidemment, soit acceptable pour nous", a souligné M. Peeters.
Selon lui, une solution est toujours possible. Kris Peeters a également déploré qu'après 30 éditions du Gordel, l'arrondissement électoral de BHV ne soit toujours pas scindé.

De son côté, le ministre flamand des Affaires intérieures Geert Bourgeois (N-VA) a indiqué s'attendre, tôt ou tard, à une reprise des négociations pour la formation d'un nouveau gouvernement. Il est important pour la N-VA que les entités fédérées prennent leur responsabilité financière. C'est indispensable, notamment pour mener à bien les économies que doit faire la Belgique.

Le Gordel à nouveau saboté

Le Gordel a été confronté une nouvelles fois cette année à des actions de sabotage. Des punaises ont ainsi été jetées sur l'avenue de la Forêt de Soignes à Rhode-Saint-Genèse et différents panneaux indicateurs ont été ôtés tant à Wezembeek-Oppem et Kraainem.

A Rhode-Saint-Genèse, des panneaux indicateurs ont été recouverts d'autocollants francophones sur lesquels ont peut lire "Nous ne vendons pas Bruxelles" et "Pas de scission de BHV". Ces désagréments ont été rapidement réparés par le service d'intervention du Gordel.