D'autres militaires belges en Afghanistan?

Le ministre de la Défense a confirmé que l’Otan a demandé à la Belgique de fournir une cinquantaine d’instructeurs supplémentaires pour l’Afghanistan. Pieter De Crem (CD&V) a cependant précisé que la décision ne pouvait être prise par l’actuel gouvernement en affaires courantes.

Une demande générale de 2.000 formateurs supplémentaires a été formulée par le général David Petraeus qui commande les forces internationales en Afghanistan. L’information, rapportée par le quotidien flamand De Standaard, a été confirmée par le ministre de la Défense Pieter De Crem (photo principale) ce jeudi, alors qu’il s’embarquait à Zeebrugge à bord de la frégate Louise Marie.

Le ministre a également confirmé que l’Otan avait adressé une demande à la Belgique pour qu’elle fournisse pour sa part 50 instructeurs supplémentaires pour l’Afghanistan. Ces derniers seraient affectés pour moitié à la formation des soldats afghans et pour l’autre moitié à la mise en place d’une police nationale afghane.

Pieter De Crem a cependant exclu une décision immédiate au sujet de la demande de l’Otan, expliquant que l’actuel gouvernement en affaires courantes ne peut prendre une telle décision. Il faudra pour cela attendre que la Belgique ait un nouveau gouvernement fédéral.

Reste aussi à voir si les marges budgétaires peuvent être dégagées pour pareille contribution.

Le ministre de la Défense a en outre rappelé que la Belgique avait déjà décidé en avril 2010 d’envoyer 22 instructeurs militaires supplémentaires en Afghanistan, dans le cadre de l’ISAF, la Force internationale d’assistance à la sécurité. « Ces instructeurs sont actuellement en formation et partiront bientôt pour l’Afghanistan », a précisé Pieter De Crem.