Léonard: "J’aurais réagi autrement"

C’est à demi-mot que l'archevêque André-Joseph Léonard a émis quelques critiques quant à la manière dont le cardinal Danneels a abordé l’affaire Vangheluwe. "J’aurais réagis autrement" a-t-il ainsi déclaré lors de l’émission de la VRT, Terzake.

Après la publication de ce qui a été baptisé les "cassettes Danneels", le cardinal Godfried Danneels (photo) s’était retrouvé dans le collimateur du scandale pour abus sexuels sur mineurs au sein de l’église. D’aucuns estimaient que sa première préoccupation était de limiter les dégâts pour l’église, sans davantage se préoccuper de la souffrance des victimes.

L’enregistrement en question avait été réalisé par la victime de l’ancien évêque de Bruges, Roger Vangheluwe, lors d’une conversation avec le cardial Danneels au sujet des abus sexuels commis par Vangheluwe. La victime avait par la suite transmis l’enregistrement au quotidien De Standaard.

"Les textes enregistrés sur les cassettes parlent d’elles-mêmes, mais ce n’est pas mon devoir de prononcer un jugement à ce propos. Seul le cardial lui-même peut faire des commentaires à ce sujet", a souligné l'archevêque André-Joseph Léonard.

Lors de l’émission, le primat de Belgique a par ailleurs, à demi-mot, critiqué son prédécesseur, estimant qu’il n’avait pas suffisamment réagi lors de la conversation avec la victime de Vangheluwe.

"Il a lui-même admis avoir fait une erreur de jugement de la situation, mais je peux peut-être comprendre qu’il a réagi de cette manière, dans le contexte qui lui était présenté par Roger Vangheluwe", a déclaré le primat de Belgique.

"Mais j’aurais immédiatement pris contact avec Rome, via le nonce, dans l’expectative d’une réaction rapide, en l’occurrence la déchéance de l’évêque. Peut-être que le contexte a fait que Danneels a opté pour une telle approche, mais j’aurais réagi autrement", a-t-il encore ajouté.

"Vangheluwe ne réalise pas la gravité de ses actes"

Monseigneur Léonard a rendu visite à Roger Vangheluwe (photo) fin juillet, début août à l'abbaye de Westvleteren. "Il ne réalisait pas la gravité de la situation et ne considérait pas ses actes comme graves", a-t-il encore expliqué sur les plateaux de la VRT.

D'après l'archevêque, on voit souvent ce genre de réaction chez les pédophiles. Roger Vangheluwe n'était pas suffisamment conscient de ce qu'il a fait et a dissimulé ses actes, a-t-il ajouté.

Monseigneur Léonard a dit aussi comprendre la réaction de la population qui attend un signe de la part de l'ancien évêque de Bruges. "Nous trouvons aussi qu'il n'est pas allé assez loin", a expliqué l'archevêque concernant le départ de Roger Vangheluwe de l'abbaye de Westvleteren et de son ancien évêché. Monseigneur Léonard n'a pas pu dire l'endroit où Roger Vangheluwe se trouve actuellement.