Manifestation pour la dignité des pensionnés

Environ 3.000 manifestants se sont rassemblés ce matin entre le rond-point Schuman et le parc du Cinquantenaire, à Bruxelles, pour dire "non à l'austérité" et réclamer davantage de "solidarité et de dignité pour les pensionnés et prépensionnés."

Les syndicats (CSC, CGSLB et FGTB) réclament une pension d'au moins 1.150 euros net et un ratio de remplacement minimum, en Europe, s'élevant à 75% du salaire moyen. Ils s'opposent catégoriquement à la prolongation de la durée des carrières.

Les syndicats plaident également pour une "opération de rattrapage" des pensions les plus anciennes. "L'adaptation des allocations sociales au bien-être ne peut être remise en cause. Il ne s'agit pas d'un avantage supplémentaire", souligne la CSC.

Les syndicats ont appelé les patrons à prendre leurs responsabilités. "Ce sont eux qui mettent les caisses de la sécurité sociale en difficulté en demandant des réductions de cotisations sociales, des intérêts notionnels et des cadeaux fiscaux", estime la FGTB.

La CGSLB, bien que considérant le premier pilier comme le plus important, "met également l'accent sur le deuxième pilier comme pension complémentaire." Le syndicat libéral regrette que "trop de travailleurs en soient exclus, alors que le système existe déjà dans de nombreuses entreprises."

La manifestation s'est déroulée dans le calme et s'est achevée vers midi. Les syndicats ont donné rendez-vous à leurs sympathisants le 29 septembre à Bruxelles pour la manifestation européenne contre les plans d'austérité.