Yoga et détente pour les soldats belges

Quelques militaires belges qui rentrent d’Afghanistan seront d’abord amenés à Chypre où ils devront passer quelques jours dans un hôtel avant de retourner chez eux. Il s’agit d’un projet pilote du ministère de la Défense qui a pour but d’aider les soldats à décompresser.

Les soldats belges qui reviennent le mois prochain des régions conflictuelles d’Afghanistan devront d’abord passer par une case repos et séjourner quelques jours dans un hôtel à Chypre. Cet arrêt est obligatoire et a pour but de décompresser, indique-t-on auprès du ministère de la Défense, qui souligne qu’il ne s’agit donc pas de vacances. Des cours de yoga et une assistance psychologique sont notamment au programme.


L’enthousiasme face à cet arrêt obligatoire n’est toutefois pas le premier sentiment de tous les soldats. "Une fois la mission terminée, la plupart d’entre nous préfère bien sûr rentrer le plus vite possible à la maison pour y retrouver famille et amis. Mais un ordre est un ordre", a ainsi indiqué un militaire au journaliste radio Jens Franssen, présent en Afghanistan.

D’autres pays membres de l’OTAN tels que la France ou les Pays-Bas envoient depuis plusieurs années leurs soldats en repos après de lourdes missions à l’étranger. Selon le ministère de la Défense, une étude démontre que ce moment de décompression peut être utile. "Les effets d’une période intensive à l’étranger, qui se déroule dans des conditions difficiles et dangereuses, peuvent des fois être sous-estimés", souligne ainsi la porte-parole de la Défense.