Jan Peumans agressé en Wallonie

Le président du Parlement flamand (N-VA) a reçu des coups à Visé, ce mercredi, d’un homme qui l’a insulté, estimant que l’élu du parti nationaliste flamand n’avait rien à faire en Wallonie. Peumans a la mâchoire décrochée et a porté plainte.

Le président du Parlement flamand et son épouse s’étaient rendus à Visé pour y manger une glace, Jan Peumans estimant que c’est dans cette localité de Wallonie que l’on fabrique les meilleures glaces au monde. Au moment où le couple est sorti du salon de dégustation et a voulu reprendre la voiture, il a été poursuivi et insulté par un homme d’une trentaine d’années qui estimait que l’élu du parti nationaliste flamand n’avait rien à faire en Wallonie.

Lorsqu’il monta dans sa voiture, Peumans reçut des coups au visage de l’homme. Il en a gardé une hémorragie interne à la tempe, une mâchoire décrochée et un mal de tête fulgurant.

« L’homme n’a cessé de me frapper que lorsqu’une voiture de police est passée par hasard. Mais j’ai eu l’impression que la police voulait en rester là », ce que Peumans a refusé. Au commissariat, l’accueil aurait été agréable et un procès-verbal a été dressé puis envoyé au parquet de Liège.

« Je n’aurais jamais cru être agressé pour mes idées politiques », témoignait ce jeudi Peumans dans plusieurs journaux flamands. « Cela me fait peur », précisait le président du Parlement flamand dans une émission matinale de la VRT radio. « La violence n’est pas tolérable, et certainement pas pour des raisons politiques. Depuis des années, je suis un amateur et un défenseur de la Wallonie ».

Jan Peumans s’accorde ce jeudi un jour de congé pour se remettre de ses émotions. « Je vais aller me promener en Wallonie avec ma femme », confiait-il.