Le cabinet restreint prolonge diverses mesures

Le gouvernement belge en affaires courantes a approuvé ce mercredi la prolongation des mesures anti-crise, qui arrivaient à échéance fin septembre. Il a également prolongé de 6 mois la baisse de TVA à 6% sur la rénovation des logements qui ont plus de 5 ans.

Le cabinet restreint a approuvé ce mercredi une prolongation de 3 mois - c’est-à-dire jusqu’à la fin de l’année 2010 - des mesures anti-crise découlant de la loi du 19 juin dernier, adaptée à plusieurs reprises.

Elle concerne notamment la réduction du temps de travail de crise - par convention collective au sein des entreprises -, mais aussi le crédit-temps de crise, la suspension temporaire du contrat de travail pour les employés et la prime de crise pour les ouvriers dont le contrat de travail a été résilié.

La ministre démissionnaire de l’Emploi va déposer au Conseil des ministres un projet d’arrêté royal visant à prolonger les mesures anti-crise.

Le cabinet restreint a d’autre part approuvé une prolongation de 6 mois de la baisse de la TVA à 6% sur la rénovation de logements de plus de 5 ans. Entrée en vigueur en 2000 et déjà prolongée à plusieurs reprises, cette mesure devait arriver à échéance fin décembre. Elle restera donc d’application jusqu’au 30 juin 2011.

Le ministre des Finances démissionnaire, Didier Reynders (MR), a exprimé le souhait de voir le prochain gouvernement en plein exercice traduire cette mesure « dans la permanence ». Il a souligné « l’effet bénéfique » d’une telle décision pour le secteur et dans le cadre de la lutte contre le travail au noir. Reynders a rappelé que les derniers chiffres de rentrées fiscales en TVA traduisaient une reprise de la consommation.

Les principaux ministres ont également décidé de désigner un groupe de travail qui se penchera sur l’augmentation du nombre de demandeurs d’asile en Belgique. Ce groupe devra proposer des solutions pour créer de nouvelles places d’accueil d’ici la fin du mois de septembre.