"Pas au courant" du voyage à Chypre

"Nous ne savions rien", indique-t-on au cabinet du ministre sortant de la Défense, Pieter De Crem, en réaction à l’information, il y a deux jours, selon laquelle les soldats belges de retour d’Afghanistan devaient tout d’abord séjourner dans un hôtel cinq étoiles à Chypre afin de décompresser.

Il y a deux jours, une information était parue indiquant que des soldats belges de retour d’Afghanistan devaient d’abord séjourner dans un hôtel cinq étoiles à Chypre pour y décompresser avant de rentrer chez eux. Les militaires belges pouvaient notamment y suivre des cours de yoga ou encore bénéficier d’une assistance psychologique.

Il semble ce vendredi que le ministre sortant de la Défense, Pieter De Crem, n’était pas au courant de ce passage par Chypre. Plus étonnant encore, le ministre aurait lui-même appris la nouvelle par les médias. "En fait, il va de soi que des décisions ayant un tel impact doivent d’abord être discutées avec le ministre", explique son porte-parole Kurt Verwilligen.

Selon ce dernier, il n’est pas encore clair si ces voyages auront bien lieu. "Nous avons demandé la création d’un dossier devant établir les arguments allant en faveur ou contre l’idée. Nous allons ensuite analyser ce dossier afin de décider de la suite des évènements", a-t-il ajouté.

On ne sait donc pas encore si les soldats belges de retour d’Afghanistan passeront d’abord par Chypre ou pourront tout de suite rentrer chez eux.