Pas de victoire belge à l’Europa League

Aucune des trois équipes belges n’a réussi à s’imposer lors de la première journée de la phase de groupe de l’Europa League. Alors que le Club Brugge a partagé l’enjeu, La Gantoise et Anderlecht se sont tous deux inclinés.

Le Zenit Saint-Petersbourg s'est imposé 1-3 à Anderlecht, hier soir dans le match d'ouverture du Groupe G de l'Europa League.

Juhasz était finalement fidèle au poste en défense centrale, où Bernardez était à nouveau préféré à Mazuch. Un choix qui s'avéra malheureux dès la 8-ème minute, lorsque l'international du Honduras laissa Kerzhakov crucifier Proto de la tête sur un centre de Semak. Bernardez et la défense mauve manquèrent à nouveau de rigueur face à Lazovic, qui n'en profita pas (18-ème). Il fallut attendre la 20-ème pour voir Biglia solliciter enfin Zhevnov sur coup-franc (20-ème).

Anderlecht, obligé de se découvrir face à un adversaire supérieur, était en position très délicate, visiblement sous la menace d'une contre-attaque meurtrière. Kerzhakov, encore lui, se chargea d'ailleurs de confirmer cette impression en exécutant Proto aux 33-ème et 43-èmes minutes, chaque fois en se jouant de Rnic, remplacé par Legear à la mi-temps. Trop tard...

Le jeu de massacre s'arrêta en 2-ème mi-temps. Kerzhakov et ses coéquipiers étaient en effet rassasiés, les mauves ayant par ailleurs tiré les leçons de la première. Juhasz sauva même méritoirement l'honneur sur corner (66-ème).

Au delà des 3 points perdus, cette déroute doit interpeller le staff technique et la direction d'Anderlecht, n'ayant rien à espérer sur la scène européenne avec une défense qui n'en est pas digne.

La Gantoise battue 3-2

La Gantoise, battue 3-2 à la 84-ème, a pourtant mené deux fois au Levski Sofia, au Stade Georgi Asparoukhov lors de la journée d'ouverture du Groupe C de l'Europa League.

Elle était privée de deux blessés (Myrie et Lepoint) et d'un suspendu (Thompson) pour ce duel avec le leader du championnat de Bulgarie, apparemment jugé moins important que les matches de championnat par la direction du club. Public chaud et hostile, mais cela n'impressionne pas Jorgacevic, qui se couche bien sur un envoi de Mladenov à la 11-ème, avant de se détendre parfaitement sur un tir de Joaozinho (21-ème) qui frôla le cadre. C'est donc un peu contre le cours du jeu qu'Azofeifa ouvrit la marque de loin via le piquet deux minutes plus tard.

Les Buffalos conservèrent cet avantage une petite vingtaine de minutes, l'excellent brésilien de poche Joaozinho égalisant d'un magnifique et puissant tir du gauche, également de loin, à la 42-ème.
Suler remit La Gantoise au commandement en marquant de près au terme d'une phase confuse consécutive à un corner (1-2, 48-ème). Mais le Levski répliqua à l'heure de jeu grâce à Dembélé, qui mystifia Wils et Jorgacevic après un assist de Tasevski (2-2). Le Français amena ensuite le goal décisif sur coup-franc en déposant le ballon sur la tête du Néérlandais Greene.

Match nul pour le Club Brugge

Le FC Brugeois a réalisé un match nul 1-1 face au Grecs du PAOK Salonique pour la première journée de la phase de groupe D de l'Europa League.

Sous une pluie battante, les Brugeois prenaient le match en main manquant d'ouvrir la marque dès la 2e minute. A la 11e, Perisic tentait de surprendre le portier adverse d'une frappe des 20 mètres qui s'écrasait sur la latte. Mais après une premier quart plein, Bruges reprenait ses mauvaises habitudes de championnat avec un jeu plus brouillon et moins rapide. Néanmoins les Grecs ne se procuraient pas d'occasion franche.

A la 60e, Kouemaha ouvrait la marque sur un centre de Dirar lancé en profondeur par Odjidja. Plus présents devant le but adverse en deuxième mi-temps, les Brugeois vendangeaient plusieurs occasions. Suite à l'ouverture du score, les joueurs du PAOK mettaient la pression sur la défense brugeoise. A la 68e, Malezas reprenait un corner de la tête et trompait un Stijnen peu réactif. Les Blauw en Zwart tentaient bien de reprendre l'avantage mais en vain. Les Grecs profitaient des espaces et passaient près de la victoire dans les arrêts de jeu.