A nouveau un Dimanche sans voiture

Bruxelles-Ville et les 19 communes de la Région Capitale, mais aussi 32 autres villes et communes du pays sont fermées ce 19 septembre aux véhicules à moteur. Seuls les transports en commun circulent. Les vélos et piétons sont rois et une série d’activités sont organisées à leur attention. L’initiative - qui en est à sa 10e édition - s’inscrit dans le cadre de la Semaine de la Mobilité à Bruxelles et de la Semaine de la courtoisie sur les routes en Flandre.

En Flandre, la Semaine de la courtoisie sur les routes et le Dimanche sans voiture sont des initiatives de la Coupole Environnement et Mobilité (Komimo) et de la ministre de la Mobilité, Hilde Crevits (CD&V).

Au total, cette année, ce sont 32 villes et communes et 46 quartiers qui prennent part à l’événement. Nombre d’associations saisissent cette occasion pour installer des activités dans les rues à l’attention des usagers faibles ou organiser une fête de quartier. Dans la capitale belge, le Dimanche sans voiture coïncide d‘ailleurs avec les Journées du patrimoine.

A Bruxelles, la circulation automobile est limitée entre 9h et 19h aux transports en commun, aux véhicules d’urgence et aux véhicules munis d’autorisations spéciales. Ils ne peuvent cependant dépasser la vitesse de 30 km/heure. La police effectue des contrôles stricts aux entrées dans la Région Capitale.

La société régionale flamande de transports en commun De Lijn et la SNCB, notamment, proposent des billets à prix réduits. Les chemins de fer offrent ainsi ce week-end un billet à 9 euros pour un déplacement entre deux gares en Belgique. De Lijn propose un billet pour la journée du 19 septembre à 2,5 euros, pour circuler en bus et trams.

Les villes d’Anvers, Bruges, Gand, Lier, Malines, Saint-Trond, Turnhout et Vilvorde notamment prennent également part au Dimanche sans voiture, ce 19 septembre.

Des villes comme Louvain et Essen se fermeront aux voitures dimanche prochain, 26 septembre.