Vanhecke envisage de quitter la politique

Dans une interview accordée au magazine hebdomadaire flamand Humo qui paraîtra mardi prochain, celui qui fut pendant 12 ans président du Vlaams Belang (d’abord appelé Vlaams Blok) affirme qu’il ne figurera plus jamais sur les listes électorales du parti flamand d’extrême-droite. Frank Vanhecke a confirmé l’information à la rédaction de la VRT.

A la fin de l’an dernier, un conflit ouvert avait éclaté entre Frank Vanhecke - qui avait alors déjà démissionné de la présidence du Vlaams Belang - et la direction du parti d’extrême-droite, à savoir le nouveau président Bruno Valkeniers et les Anversois Filip Dewinter et Gerolf Annemans (photo).

A l’heure actuelle, Vanhecke est député au Parlement européen. Et il affirme vouloir agir de façon conséquente.

« Je n’ai pas participé aux dernières élections fédérales. Il serait donc inapproprié de ma part de réclamer une place éligible sur une liste du parti lorsqu’il s’agira de renouveler mon mandat européen. Je ne figurerai donc plus jamais sur les listes. A l’issue de mon mandat, je poursuivrai ma carrière dans le secteur privé ».

Frank Vanhecke estime qu’une réconciliation avec Filip Dewinter et ses collaborateurs directs est « hautement improbable ». Il affirme cependant vouloir rester membre du Vlaams Belang.