Le trafic aérien encore perturbé ce mercredi

Les contrôleurs aériens de Belgocontrol ont repris le travail à 20h30 mardi, après plus de 6 heures de grève spontanée qui ont paralysé tout le trafic aérien au-dessus de la Belgique. Ce mercredi, le schéma des vols aux aéroports de Zaventem (Brussels Airport), Charleroi (Bruxelles-Sud) et Deurne (Anvers) ne reviennent cependant que progressivement à la normale, après des annulations et retards.

Pour protester contre une trop grande pression de travail et un mauvais contact avec la direction de Belgocontrol (l’entreprise publique autonome chargée de la sécurité de la navigation aérienne), les aiguilleurs du ciel sont entrés en grève mardi à 14h00, paralysant ainsi le trafic aérien au départ de tous les aéroports belges pendant plus de six heures. Les syndicats dénonçaient en outre des problèmes de gestion du personnel.

Prévue jusqu’à 22h00 ce mardi, l’action de grève a finalement été interrompue vers 20h30, au terme de négociations entre les syndicats et la direction de Belgocontrol. Le mal était cependant déjà fait : des milliers de passagers sont restés cloués au sol pendant de longues heures dans les aéroports belges, notamment.

A Brussels Airport (photo), de nombreux passagers ont dû rentrer chez eux dans l’attente d’un autre vol. D’autres ont dû chercher un hébergement pour la nuit, dans l’attente d’un vol les ramenant chez eux. Plusieurs dizaines de passagers ont finalement été obligés de passer la nuit dans le hall des départs de l’aéroport de Zaventem, sur des lits de camp aménagés avec l’aide de la Croix-Rouge.

Les contrôleurs aériens ont repris le travail mardi soir, mais de nombreux vols en provenance et à destination de Brussels Airport devraient être annulés ou accuser des retards importants ce mercredi encore, à la suite de l’action de grève. De nombreux membres du personnel ne se trouvent en effet pas à l’endroit où ils devaient travailler ce mercredi.

« Nous espérons que d’ici mercredi soir la situation sera revenue à la normale », déclarait mardi soir Geert Sciot, porte-parole de Brussels Airlines. Les compagnies aériennes auront encore besoin de temps pour remobiliser leurs appareils et leur personnel.

Des actions de grève spontanées ont également eu lieu dans les autres aéroports belges. A l’aéroport anversois de Deurne, les vols ont repris à 11h00. A l’aéroport de Charleroi, les compagnies Wizzair et Jet4you ont déjà repris leurs activités en matinée, tandis que Ryanair reprenait ses vols à 13h25. Les voyageurs devaient cependant supporter des retards.

Une action sévèrement critiquée

L’action de grève de ce mardi a été sévèrement critiquée par le Secrétaire d’Etat à la Mobilité, Etienne Schouppe (CD&V, photo), qui la qualifie de « totalement incompréhensible ». Schouppe se dit néanmoins prêt à discuter la situation au sein de Belgocontrol lors du prochain conseil des ministres.

Voka, le réseau flamand d’entreprises, estime également qu’il est irresponsable d’avoir bloqué tout le trafic aérien à cause « de l’insatisfaction d’un certain nombre de membres du personnel ».