Des vis découvertes dans le pain

Des vis ont été trouvées dans du pain qui devait être servi aux pensionnaires de maisons de repos et d’hôpitaux de Flandre occidentale. La boulangerie industrielle de Tielt qui les approvisionne suppose qu’il s’agit d’un acte de sabotage.

Lundi, plusieurs plaintes ont été enregistrées après que des vis pointues aient été découvertes dans du pain dans deux maisons de repos située à Torhout (Flandre occidentale).

Il était question de plusieurs vis par pain.

Heureusement, elles ont été découvertes à temps par les membres du personnel et le pain n’a pas été servi aux pensionnaires.

Une enquête est ouverte

L’Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire a mené son enquête.

"Il s’agissait de pain complet et les vis mesuraient environ 2 cm de long. Etant donné que la boulangerie industrielle approvisionne également d’autres petits commerces et petites boulangeries de la région, une enquête a été menée. D’autres plaintes ont été enregistrées" a déclaré Lieve Busschots de l’AFSCA.

Acte de sabotage?

Quant à la boulangerie industrielle de Tielt, elle estime être victime d’un acte de sabotage.

"Nous n’utilisons pas ce genre de vis dans notre entreprise" a expliqué le propriétaire de la boulangerie Marc Ranson. "Et même si par malheur une vis avait pu se détacher d’une de nos machines et tomber dans le pain toutes les autres vis découvertes resteraient suspectes" a-t-il ajouté. Le propriétaire a donc décidé de déposer plainte contre X.

Il y a quelques mois, cette même entreprise avaient déjà été victime d’acte de vandalisme, une série de véhicules utilitaires avaient été endommagés.

Confirmation par le parquet de Bruges

Les vis retrouvées dans les pains livrés dans une dizaine de maisons de repos et d'hôpitaux de Flandre occidentale y ont été mises à dessein, a confirmé mardi le parquet de Bruges. L'auteur des faits court toujours. Les vis se trouvaient dans une portion de pâte destinée à la confection de quelque 220 pains. L'ensemble de la fournée a été rappelée dès les premiers signalements.
Une quarantaine de vis ont été répertoriées depuis lundi soir. Un défaut à la machine a été exclu.