Peine de prison pour avoir falsifié ses notes

Un étudiant chinois a été condamné dans notre pays à une peine de 8 mois de prison parce qu’il avait falsifié ses notes d’examen obtenues à la KUL (Université catholique de Leuven).

Muni de ces documents falsifiés, il avant alors tenté de s’inscrire à la VUB (Université libre néerlandophone de Bruxelles).

Cet étudiant âgé de 28 ans espérait ainsi pouvoir prolonger son titre de séjour en Belgique, mais sa fraude a été mise a jour et les deux universités ont porté plainte contre lui.

La KUL et la VUB obtiennent chacune 1 euro de dommages et intérêts.