Vers une utilisation plus souple du taser?

La ministre sortante de l’Intérieur, Annemie Turtelboom (Open VLD) envisage d’étudier la possibilité d’une utilisation des tasers par la police lors de missions considérées comme dangereuses.

Le pistolet à impulsion électrique, ou taser, permet à son utilisateur de mettre un éventuel adversaire hors de combat en lui administrant un choc électrique. Pour Annemie Turtelboom (photo), il serait envisageable que la police utilise cette arme lors de missions dangereuses.

Des discussions persistent toutefois sur l’utilisation de ce pistolet à impulsion électrique. Actuellement, seule l’unité spéciale d’intervention de la police fédérale a le droit de se servir de cette arme, ainsi qu’une équipe spécifique de la police anversoise.

"Mais cela se passe toujours sous conditions strictes. La permission d’utilisation doit être accordée par le ministère de l’Intérieur. Par ailleurs, l’arme n’est attribuée qu’à un seul agent qui a reçu une formation à cet effet", a expliqué Annemie Turtelboom dans l’émission "De Ochtend" de Radio 1 (VRT).

La ministre veut à présent étudier l'opportunité pour la police de faire usage des tasers lors d'interventions dangereuses. "Après les violences policières qui ont entraîné la mort de Raphaël Verhoeven à Putte, je me demande si la police doit avoir plus d'opportunités d'utiliser le taser. Les chances de survie sont plus importantes lors de l'usage du taser", a-t-elle souligné.

"Ces derniers temps il y a de plus en plus d’incidents lors desquels des agents sont blessés. Nous voulons à présent voir si les conditions très strictes de l’utilisation du taser ne peuvent pas être quelque peu assouplies. Il nous faudra tenir compte des avertissements lancés notamment par Amnesty International indiquant que l’arme peut être dangereuse pour une personne à la santé plus faible", a-t-elle ajouté.

Notons que c'est Dirk Van Nuffel, le président de la Commission pour la Police Locale, qui, après l'incident de Putte, a insisté pour avoir davantage de possibilités d'utiliser les tasers.