Bruxelles accueille un Marathon des Mots

Suite au succès de la Première en 2008, l’association « Littérature à haute voix » présente, du 8 au 10 octobre en divers lieux bruxellois, une 2e édition du marathon de lectures à haute voix. Des textes de grands auteurs belges et européens (comme Liliane Wouters, Per Olov Enquist (photo principale) ou Ulrike Draesner), mais aussi de jeunes poètes contemporains seront lus par des acteurs renommés de la scène et de l’écran (tels que Chris Lomme, Jean Rochefort ou Marie-Christine Barrault). Sans oublier un hommage aux auteurs belges Jean Ray et James Ensor, ainsi qu’à Jean Genet et Fernando Pessoa, et des lectures croisées en néerlandais et français.

La deuxième édition de ce festival littéraire de Bruxelles, organisé par l’association sans but lucratif « Littérature à haute voix », se centre sur le roman, mais laisse également une large place à la poésie. Les 50 lectures à voix haute que comprendra le marathon, étalées sur trois jours, permettront au public de découvrir les plus grands auteurs belges et européens, mis en voix par des acteurs et actrices de la scène et de l’écran renommés.

Dans les centres culturels Flagey et Botanique, mais aussi à La Bellone, à la Villa Empain, ainsi que la bibliothèque de la commune de Saint-Josse, on pourra ainsi écouter des textes des auteurs belges Pierre Alechinsky (mieux connu comme peintre et graveur), Jan Baetens (qui enseigne à l’Université Catholique de Louvain), Stefan Brijs (photo), William Cliff, Serge Delaive, Hilde Keteleer (traductrice, journaliste et romancière flamande), Bernard Quiriny, Vincent Tholomé, Régine Vandamme (une Brugeoise travaillant à Tournai), l’auteure et dessinatrice Kitty Crowther et la poétesse Liliane Wouters.

Mais le Marathon des Mots 2010 invite aussi de tous grands romanciers et poètes venus des quatre coins de l’Europe. Ce sera ainsi l’occasion d’entendre des extraits de « Une autre vie » du Suédois Per Olov Enquist (1934), mais aussi des poèmes de l’Allemande Ulrike Draesner, du Portugais Vasco Graça Moura et du Polonais Tomasz Rozycki, ainsi que des textes des auteures turque et libanaise Asli Erdogan et Venus Khoury-Gata.

Les littératures du monde seront notamment représentées par « Disgrâce » de J-M Coetzee (1940, photo), lu par le grand acteur parisien Jean Rochefort, par « Mathématiques congolaises » de Jean Bofane (1954), lu par l’acteur Bruno Coppens, par le Congolais Alain Mabanckou, par le Tchadien Nimrod, par la Canadienne Nancy Huston, et Dany Laferrière né en 1953 à Port-au-Prince et vivant à Montréal.

Hommages aux grands disparus

Le festival des mots rendra aussi hommage à de grands auteurs belges disparus, tels que le Gantois Jean Ray (1887-1964, photo) qui écrivit tant en français qu’en néerlandais (alors sous le pseudonyme de John Flanders). Il fut l’un des chefs de file de la littérature fantastique belge et devint populaire grâce à la série des « Harry Dickson », sorte de Sherlock Holmes américain. Bernadette Lafont lira des extraits de son « Malpertuis ».

La Liégeoise Madeleine Bourdouxhe (1908-1996), proche des milieux surréalistes belges, sera aussi mise à l’honneur. Elle fut surtout célèbre pour son premier roman « La femme de Gilles ». L’actrice Marianne Basler lira des extraits de son roman « Les jours de la femme Louise ». Au Botanique, Jacques Bonnaffé lira des textes des peintres James Ensor (1860-1949) et de Pierre Alechinsky (1927).

Le Parisien Jean Genet (1910-1986) - connu notamment pour ses pièces de théâtre « Les Bonnes » et « Haute Surveillance » - sera mis à l’honneur à l’occasion du centenaire de sa naissance. Le Marathon commémorera d’autre part le 75e anniversaire de la mort du poète portugais Fernando Pessoa, avec des extraits de ses œuvres « L’intranquilité », « Les hétéronymes » et « Quaresma déchiffreur ».

Lectures croisées

La maison internationale des littératures Passa Porta, ouverte en 2004, propose le 10 octobre une rencontre avec l’auteur flamand Stefan Brijs (1969) et son œuvre « Le faiseur d’anges » lue par le Français Jacques Bonnaffé, ainsi qu’avec sa compatriote francophone Liliane Wouters (1930), dont le « Paysage flamand avec nonnes » sera lu par l’actrice flamande Chris Lomme (photo).

Installée à la Rue Antoine Dansaert, au cœur de Bruxelles, la maison Passa Porta accueille de nombreux auteurs étrangers et bénéficie du soutien des Communautés flamande et française de Belgique.

Pour tous les détails sur le Marathon des Mots 2010, consultez le site internet de l'événement.