L’université de Gand exclut les mauvais étudiants

1.280 étudiants de l’université de Gand ne peuvent plus s’inscrire dans la même section parce qu’ils ont obtenu de trop mauvaises notes. Cela représente 4,5% de la population étudiante. Parmi ceux-ci 708 étudiants peuvent encore opter pour un changement de section. Mais pour les 572 autres, les portes de l’université de Gand se ferment définitivement.

"Ceux qui avaient obtenu l’an dernier de résultats médiocres avaient déjà reçu un avertissement", explique Kristiaan Versluys, directeur des affaires enseignantes à l’UGent.

"Cette année, nous franchissons une étape supplémentaire. 708 étudiants peuvent opter pour une autre orientation, 572 autres qui ont les plus mauvais résultats ne pourront plus s’inscrire.

Ces derniers étudiants n’ont pas obtenu, en trois ans, un tiers des points que l’on obtient dans un cursus normal. Ceux qui n’obtiennent pas 60 points sur 180 en trois ans sont refusés. Ces étudiants doivent se rendre compte qu’ils ont choisi une orientation qui ne leur convenait pas".

L’université veut aussi éviter que certains jeunes n’abusent de leur statut d’étudiant.

"Ce sont des jeunes qui s’inscrivent uniquement pour les avantages matériels et sociaux, comme le fait de pouvoir profiter des tarifs réduits du restaurant du campus", explique encore Kristiaan Versluys.