Nombre record de calculs d’impôts

Cette année, le nombre de contribuables qui auront reçu leur feuille d’impôts (pour l’exercice 2008) avant le Nouvel An sera bien plus élevé que l’an dernier. Cela s’explique par le fait qu’un nombre croissant de contribuables remplissent leur déclaration via le système Tax-on-Web sur internet, qui rend le calcul de l’impôt plus aisé. L’information figure ce lundi dans le quotidien régional Het Belang van Limburg.

Près de 2 millions de Belges ont déjà reçu leur feuille d’impôts, qui leur indique ce qu’ils doivent verser comme contribution ou ce qu’ils se verront rembourser par le fisc pour l’exercice 2008. C’est nettement plus que l’an dernier à la même époque, et d’ici la fin de l’année un record devrait même avoir été atteint dans ce domaine.

Pour rappel, les personnes qui renvoient leur déclaration sur un formulaire papier avaient jusque fin juin pour le faire. Celles qui remplissent leur déclaration via Tax-on-Web disposaient d’environ deux semaines supplémentaires. Quant aux contribuables qui mandatent un comptable pour remplir leur déclaration via l’internet, ils doivent renvoyer leur dossier d’ici fin octobre.

"Nous estimons que d’ici la fin de cette année, plus de la moitié de l’ensemble des déclarations d’impôts des personnes physiques (sur un total de 6.800.000 déclarations) auront pu être traitées. C’est mieux qu’à la fin de l’an dernier, où nous n’étions pas parvenus à traiter la moitié des déclarations", explique Francis Adyns du ministère des Finances.

Selon ce dernier, la rapidité accrue du traitement des déclarations d’impôts s’explique par le fait qu’un nombre croissant de contribuables utilisent Tax-on-Web. "Les déclarations qui nous sont envoyées par voie électronique nous simplifient nettement la tâche".

Avant l'arrivée du système Tax-on-Web, les contribuables ne recevaient leur calcul d'impôts le plus souvent qu'au printemps de l'année suivant le dépôt de leur déclaration.

Les contribuables qui ont maintenant déjà reçu leur calcul d’impôts sont autant des personnes qui doivent encore payer des impôts que des personnes qui se verront rembourser un montant par le fisc. "Nous avons effectué une sélection, à savoir donner la priorité aux déclarations réalisées via Tax-on-Web", précise Francis Adyns.