Les Diables concèdent le nul face à l'Autriche

Les Diables Rouges sont passés par toutes les couleurs de l'arc en ciel pour finalement partager l'enjeu 4-4 face à l'Autriche au terme d'un match de folie comptant pour les qualifications pour l'Euro 2012 de football, mardi soir au stade Roi Baudouin à Bruxelles.

Les Diables Rouges signaient un très bon début de rencontre, et concrétisaient leur domination à la 11ème minute. Kompany adressait une longue transversale à Ogunjimi. Celui-ci centrait pour Vossen, qui ouvrait le score.

La joie était cependant de courte durée dans le camp belge: trois minutes plus tard, Schiemer, sur corner, ramenait de la tête l'égalité.
Les Belges continuaient de dominer, mais ce fut Arnautovic, qui d'un tir croisé à la 29ème, donnait l'avance à l'Autriche.

Les Diables héritèrent d'une occasion trois étoiles à la 33ème, mais le gardien autrichien repoussait coup sur coup deux envois de Vossen, avant de dévier sur la transversale un tir de Witsel.

Arnautovic et Legear se montraient encore dangereux, mais le score restait de 1-2 au repos.

Deux buts en deux minutes

L'égalisation survint en début de seconde période, des œuvres de Fellaini qui trompait Macho de la tête (46e).

Alors que Vossen gaspilla une grosse opportunité de faire 2-3 à l'heure de jeu, Schiemer, de nouveau sur coup de coin, faisait une nouvelle fois trembler les filets: 2-3 à la 62ème.

Les Diables se retrouvaient à onze contre dix cinq minutes plus tard, Scharner étant exclu pour un coup de tête.
Mais malgré les montées au jeu de Lukaku et Hazard., les Diables ne parvenaient pas à traduire dans les faits leur supériorité numérique.

Il fallut attendre la 87ème pour voir Ogunjimi égaliser.

Deux minutes plus tard, Lukaku tirait sur le poteau et à la 90ème, Lombaerts fit 4-3 de la tête.

De l'euphorie à la déception

Mais alors qu'on croyait que la Belgique tenait les trois points, qui leur auraient ouvert la voix probable vers une qualification, Harnik inscrivit le 4ème but autrichien dans le temps additionnel: 4-4, score final.

Les Diables, qui auraient pu rejoindre l'Autriche et la Turquie en cas de victoire, restent donc à la 4ème place du groupe A avec 4 points, derrière l'Allemagne (12 points), l'Autriche (7) et la Turquie (6). L'Azerbaidjan et le Kazakhstan ferment la marche.

La Belgique disputera son prochain match qualificatif pour l'Euro 2012 le 25 mars 2011 en Autriche.

Réactions après le match

Le coach fédéral Georges Leekens était déçu du résultat mais fier de la prestation des Diables Rouges.

"Dieu n'était clairement pas avec nous aujourd'hui", a déclaré le sélectionneur fédéral après le match. "Normalement, cela aurait dû être 8-4. Nous étions clairement la meilleure équipe et nous n'avons pas été récompensés. Nous devions gagner et nous avons tout fait pour".

"C'était un match à l'ancienne", a ajouté Leekens.

A la mi-temps, cela devait déjà être 4-1, mais c'était 1-2. A la fin, nous jouons avec six attaquants pour essayer de gagner. Je n'avais jamais vu la Belgique avoir autant d'occasions dans un match international".

Georges Leekens a admis que si l'attaque lui avait donné satisfaction, il avait noté des erreurs en défense. "Nous avons dû composer avec le forfait juste avant le match de Daniel Van Buyten, qui souffrait d'un bloquage du dos. Nous devons maintenant prendre match après match, mais je suis convaincu que nous allons en sortir plus forts", a conclu Leekens.

Nicolas Lombaerts : "La déception est très grande. Le silence régnait dans le vestiaire après le match. Quand on inscrit quatre buts, on doit toujours gagner. C'est une occasion manquée, surtout quand on sait que la Turquie a perdu aujourd'hui... Mais nous ne devons pas laisser tomber. Tout est encore possible, surtout si nous jouons nos prochains matches de la même manière que celui d'aujourd'hui".
Toby Alderweireld: "Je suis plus déçu du résultat que de notre match. Nous avons montré de belles choses, mais quand on mène 4-3 à 11 contre 10, on ne doit jamais perdre des points. Nous avons marqué quatre fois, et avons manqué six ou sept occasions. Dommage".

Jelle Vossen: "On ne peut pas être content du match nul quand on a vu le match. Nous avons eu un nombre incroyable d'occasions, mais nous n'avons pu conclure. J'ai marqué mon premier but en équipe nationale ce soir, mais j'aurais préféré ne pas marquer et gagner. Je reste aigri: cela aurait pu être 10-7 aujourd'hui. Mais nous devons encore y croire".