Le Belge continue de consommer malgré la crise

Le Belge continue de consommer plutôt que d’épargner. La crise économique ne semble donc pas changer ses habitudes. C’est l’une des conclusions de l’enquête intitulée "Le Belge et son argent", réalisée à l’initiative de Netto, un supplément du quotidien De Tijd.

Selon cette enquête, le Belge continue de dépenser de l’argent pour son logement et son alimentation. Ses principales dépenses concernent toutefois son temps libre.

"La conclusion est bizarre, mais il semble que nous refusons d’admettre que la crise a une influence sur notre budget", indique Xavier Carbonier, du supplément Netto.

"Beaucoup de personnes se rendent tout de même compte que les temps sont plus durs, mais elles refusent de se serrer la ceinture dans le cadre des voyages et du confort quotidien. Le temps libre reste donc clairement primordial", souligne-t-il.

Toujours selon l’enquête, il semble que le Belge n’épargne pas volontiers, même s’il est de plus en plus conscient de la nécessité de le faire.