"Haut les bas revenus!"

En cette Journée mondiale de refus de la misère, un bon millier de personnes - dont des représentants de partis politiques, des syndicats et des organisations d’aide aux démunis - ont manifesté ce dimanche midi dans le centre de Bruxelles, contre la pauvreté.

Les manifestants tenaient notamment à souligner que le bien-être est un droit et qu’il est donc du devoir de la société de lutter contre la pauvreté. Avec le slogan « Haut les bas revenus ! », les quelque 1.500 participants qui s’étaient rassemblés à la gare du Nord ont réclamé une augmentation des salaires les plus bas.

Un rapport tout récent a révélé qu’un citoyen sur 7 en Belgique vit sous le seuil de pauvreté. Ludo Horemans, organisateur de la manifestation bruxelloise, précise : « Nous constatons que les personnes qui vivent dans la pauvreté vont payer une deuxième fois la crise, en raison des économies annoncées dans les dépenses sociales ». Des personnes vivant dans l’indigence figuraient d’ailleurs au nombre des manifestants.

Le cortège s’est rendu de la gare du Nord à la place Sainte-Catherine, où des animations et discours avaient été programmés. Vers 16h00, les activités se déplaçaient vers le Parlement européen, où les Jeunes Européens ont voulu rappeler aux responsables de l’Union leurs obligations en matière de lutte contre la misère.

Une fête était prévue vers 18h00 à l’hôtel de ville de Bruxelles. Les différents ministres responsables en matière de lutte contre la pauvreté en Belgique devaient y expliciter leurs plans d’action. Une marche aux lanternes clôture la journée devant la Gare Centrale.