Sécurité insuffisante sur le rail belge?

Les experts chargés d’enquêter sur la collision de deux trains à Buizingen - qui le 15 février 2010 avait fait 19 morts et de nombreux blessés - critiquent sévèrement les choix effectués ces dernières années par les responsables de la SNCB et les ministres en matière de sécurité sur le réseau belge. Ils jugent l’évolution de cette sécurité inquiétante et doutent de la réelle efficacité du système TBL1+ qui est actuellement installé sur le rail et à bord des trains.

Le rapport intermédiaire des experts doit être présenté ce mercredi en Commission spéciale de la Chambre. Les quotidiens De Standaard et Het Nieuwsblad indiquent cependant déjà dans leur édition de ce mercredi matin que le rapport est cinglant à l’égard des patrons de la SNCB et des responsables politiques qui étaient chargés de la sécurité sur le rail ces 30 dernières années.

Selon les experts, ces responsables ont effectué de mauvais choix dans le domaine de la sécurité et s’y sont tenus de façon bornée. Les politiques, de leur côté, n’ont pas consacré suffisamment d’argent pour garantir cette sécurité, alors qu’ils connaissaient très bien le coût de cette sécurité, affirment les spécialistes.

Leur rapport est également très critique à l’égard du système TBL1+, un système d’aide à la conduite permettant de répéter en cabine l’aspect des signaux latéraux et d’intervenir si le conducteur ne respecte pas les indications données par ces signaux.

Cette nouvelle version du TBL est actuellement installée de façon accélérée sur le rail et à bord des trains. D'ici fin 2012, 85% du réseau ferroviaire et toutes les locomotives devraient être équipés de ce système.

Les experts soulignent cependant qu’à partir de 2014 davantage de trains rouleront sur les voies belges et que le nouveau système ne suffira pas à faire diminuer le risque de collisions entre des trains. « Les responsables politiques doivent débloquer davantage de moyens financiers pour garantir la sécurité sur le rail », affirme David Geerts de la Commission spéciale.