Els Clottemans jugée coupable d’assassinat

Le jury de la Cour d’assises de Tongres (Limbourg) a rendu son verdict dans le procès pour l’assassinat d’une parachutiste, survenu fin 2006. Il a estimé que l’accusée Els Clottemans (26 ans) est coupable du meurtre, avec préméditation, sur son amie et rivale amoureuse Els Van Doren, dont le parachute avait été saboté.

Le procès d’Els Clottemans, originaire de Ternat, en Cour d’assises du Limbourg aura duré près d’un mois et aura été haut en émotions, venant notamment des enfants d’Els Van Doren, la bijoutière parachutiste de 38 ans originaire de Ranst. Le 18 novembre 2006, ils apprenaient en effet le décès violent de leur mère.

La victime s’était écrasée dans un jardin à Opglabbeek, lors d’un saut en chute libre en formation de quatre parachutistes. Son parachute principal et son parachute de réserve ne s’étaient pas ouverts : il apparut par la suite qu’ils avaient tous deux été sabotés.

Les soupçons se portèrent rapidement sur Els Clottemans, amie de la victime et membre du même club de parachutisme à Zwartberg. Mais surtout, les deux femmes partageaient le même amant, Marcel Somers, d’Eindhoven aux Pays-Bas. Alors qu’Els Clottemans a toujours clamé son innocence, plusieurs éléments sembleraient l’accuser, comme une jalousie envers sa rivale dans le triangle amoureux ou le fait qu’elle ait eu les connaissances suffisantes et la possibilité temporelle de saboter les deux parachutes.

Clottemans avait été arrêtée en 2007, alors que les enquêteurs n’ont jusqu’à ce jour aucune preuve matérielle contre elle. Deux cents témoins ont été entendus pendant le procès.

Ce mercredi, au terme de quatre heures de délibération, le jury d’assises a répondu "oui" aux deux questions qui lui étaient posées : Els Clottemans est coupable d’homicide volontaire sur Els Van Doren, et elle a agi avec préméditation.

Le verdict a été accueilli avec joie par les proches de la victime, et avec consternation par la mère et le frère de l’accusée, qui avaient également crié son innocence.

"Suffisamment de preuves indirectes"

Le jury devait motiver son verdict, ce qui lui a pris quelques heures supplémentaires. Ce n’est finalement que vers 19h00, ce mercredi, que le verdict a été lu au tribunal.

Le jury populaire a estimé qu’il existe suffisamment de preuves indirectes contre Els Clottemans pour la juger coupable. La motivation était une copie du plaidoyer de Jef Vermassen, l’avocat de la famille de la victime. Les jurés ont évoqué le fait que Clottemans possédait les connaissances, le temps et un motif pour éliminer Els Van Doren.

"L’accusée avait les connaissances techniques nécessaires, le temps matériel de saboter les parachutes, et le triangle amoureux dans lequel elle se trouvait est un motif clair", estimait le jury. Ce dernier qualifie aussi l’institutrice de "menteuse pathologique", en rapport avec ses déclarations sur l’extracteur saboté qu’elle aurait découvert par pur hasard dans un arbre.