6.000 demandeurs d’asile sans accueil

Selon des chiffres dont la rédaction de la VRT a pu prendre connaissance, au moins 6.000 demandeurs d’asile ne trouvent pas de place d’accueil en Belgique. Selon les organisations concernées, la situation devient totalement incontrôlable.

Le mois dernier, 1.900 nouvelles demandes d’asile ont été enregistrées en Belgique. Ce mois-ci, elles se dénombreraient entre 2.000 et 2.500. Les centres dans lesquels l’agence fédérale pour l’accueil des demandeurs d’asile (Fedasil) les envoie sont depuis longtemps complets, tout comme les hôtels qui sont payés par l’agence à cet effet.

Les personnes qui ne trouvent pas de place d’accueil reçoivent en général un document avec lequel ils peuvent se rendre dans un Centre Public d’aide sociale (CPAS). Ces derniers refusent toutefois de plus en plus souvent de prendre les demandeurs d’asile en charge. Ce phénomène touche principalement Bruxelles et les grandes villes.

Alors que le froid hivernal arrive à grands pas, ces personnes sont de plus en plus nombreuses à se retrouver à la rue, ou à s’abriter dans les gares du pays. Les organisations concernées et les gens du terrain estiment que la situation devient petit à petit incontrôlable.

Le gouvernement fédéral a annoncé travailler sur un plan d’urgence pour l’hiver. La mise à disposition de 2.000 nouvelles places d’accueil, notamment dans des casernes militaires, avaient déjà été annoncée. Ce projet ne sera toutefois pas suffisant pour accueillir toutes les personnes à la recherche d’un toit.

Il se peut donc fortement que Fedasil soit une nouvelle fois condamnée à payer des astreintes de 500 euros par jour aux demandeurs d’asile en manque d’accueil.