Une tempête qui coûtera cher aux assurances

La tempête du 14 juillet dernier coûtera près de 133 millions d'euros aux compagnies d’assurances, c’est ce que révèle une enquête menée par l’association professionnelle Assuralia. Les montants déboursés par les compagnies présentes sur le marché belge s'élèvent à 47 millions d'euros tandis que des provisions ont été constituées pour 86 millions d'euros.

Les compagnies d'assurances ont réceptionné 45 013 dossiers concernant des dommages aux bâtiments et à leur contenu. Près de 40 000 d'entre eux concernent des habitations tandis que les 5000 restants sont relatifs à des dégâts dans des bâtiments agricoles et des entreprises.

La charge de sinistre moyenne, le montant que l'assureur devra payer, est de 2948 euros, selon l'enquête d'Assuralia.

Par ailleurs, cette charge atteint 8220 euros pour les bâtiments agricoles qui sont plus exposés en cas de tempête.

Pour la catégorie des habitations, elle s'élève à 2252 euros.
Cette perte pour les assurances ne sera pas directement répercutée sur la prime des assurés car les compagnies sont elles-mêmes assurées pour ce genre de perte.

Néanmoins si une nouvelle tempête devait sévir dans les prochains mois, alors les primes pourraient être revues à la hausse.

L'enquête d'Assuralia a été menée auprès de 94% des compagnies d'assurances présentes sur le marché belge. Les 6% restants ont fait l'objet d'une extrapolation.

Les plus consultés