La Belgique collabore avec le Kazakhstan

La Belgique et le Kazakhstan souhaitent renforcer leurs relations économiques. C’est ce qui ressort notamment de la visite officielle de deux jours du président kazakh Noursoultan Nazarbaïev en Belgique. Les deux pays ont en effet conclu des accords concernant la douane, l’énergie nucléaire et les soins de santé.

Le président kazakh a été accueilli ce lundi avec les honneurs militaires à son arrivée en Belgique. Devant le Palais d’Egmont, il a inauguré une statue pour la paix, érigée à la mémoire des victimes des armes nucléaires.

Noursoultan Nazarbaïev a également été reçu par le roi Albert II (photo principale) et par le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy.

La visite officielle du président kazakh est cependant surtout placée sous le signe de l’économie, son pays possédant en effet d’importantes ressources énergétiques et notamment du pétrole, dont il exporte 20% vers des pays de l’Union européenne. Plusieurs accords ont été signés entre la Belgique et le Kazakhstan, dans le domaine des douanes, de l’énergie nucléaire et des soins de santé.

Ainsi, le Centre belge d’étude de l’énergie nucléaire (SCK-CEN), le Centre national nucléaire du Kazakhstan et la compagnie minière Kazatomprom ont signé un accord de collaboration, en présence du Premier ministre démissionnaire Yves Leterme (CD&V, photo). Le gouvernement kazakh souhaite collaborer avec le Centre belge pour accroître l’expertise du pays en matière de science nucléaire, et notamment dans le domaine du traitement des déchets nucléaires. Le communiqué précise qu’il s’agit d’un échange d’expertise dans la recherche des applications pacifiques et du développement durable de l’énergie nucléaire.

Un accord a également été signé à Bruxelles entre le ministre kazakh de la Santé et HealthCare Belgium - une association d’hôpitaux belges et de plusieurs sociétés spécialisées dans les technologies médicales, créée en 2007 par la Fédération des entreprises de Belgique (FEB). L’accord porte notamment sur la recherche et le développement, mais aussi sur le transfert des technologies médicales innovatrices et la formation du personnel médical, indique la FEB.

Cet accord fait suite à la récente mission du prince Philippe de Belgique au Kazakhstan.

Lors de son entretien avec le président Nazarbaïev, le Premier ministre Yves Leterme a abordé le fait que le Kazakhstan ne puisse actuellement faire état d’un bon rapport dans le domaine des droits de l’Homme. Et cela bien que le pays assure actuellement la présidence tournante de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE).

Les plus consultés