“Sans accord, la fin de la SNCB Logistics”

La direction du Holding SNCB devrait décider ce mercredi de mettre un terme aux activités de la SNCB Logistics - la nouvelle dénomination de B-Cargo, qui assure le transport ferroviaire de marchandises vers les pays voisins - si aucun accord social ne peut être conclu d’ici la fin de la semaine prochaine avec les syndicats. Ces derniers ont rejeté mardi la proposition de plan social pour la filialisation de la SNCB Logistics.

La CSC-Transcom et la CGSP-Cheminots ont rejeté ce mardi la proposition de plan social avancée par la direction pour la filialisation de la SNCB Logistics. Selon le syndicaliste socialiste Jos Digneffe, la proposition a été rejetée à 70%.

Le dossier de la filialisation des activités cargo - l’ancien B-Cargo, devenu aujourd’hui SNCB Logistics - traîne déjà depuis novembre 2008. Au début de cette année 2010, la Commission européenne a approuvé le plan de restructuration de cette division. L’accord entre les partenaires sociaux s’est par contre fait attendre.

Ces derniers mois, les partenaires étaient parvenus à s’entendre à propos de parties du plan social, mais il restait d’importants désaccords. Le plus important d’entre eux concernait le statut du personnel des gares de formation. Les syndicats refusent en effet que le personnel chargé du tri et de l’assemblage des trains de marchandises ne soient repris par une société privée.

Les syndicats réclament actuellement avant tout des précisions sur les conditions de travail qui seront proposées aux 500 membres du personnel qui travaillent dans les gares de formation.