La France vend ses consulats à Liège et Anvers

Le consulat général de France à Liège est menacé. L'immeuble où il est installé est à vendre et le consul général de France à Liège, Zaïr Kedadouche, ne sait pas de quoi l'avenir sera fait. Le consulat de France à Anvers et un immeuble à Bruxelles sont également à vendre.

Le Quai d'Orsay réfléchit depuis plusieurs années à la réorganisation des ambassades et consulats français dans le monde avec l'idée d'en ouvrir davantage dans les pays émergents et d'en fermer là où il y a moins d'intérêts économiques, explique le consul général de France à Liège.

"C'est ainsi que le bâtiment qui abrite le consulat de France à Liège est mis en vente, de même que le consulat à Anvers et un autre immeuble à Bruxelles", indique-t-il. Ce sont des raisons purement économiques qui amènent le gouvernement français à prendre cette décision.

S'il n'y a pour l'instant pas d'échéance fixée pour le consulat français, celui-ci bénéficie du soutien des autorités liégeoises et une lettre a été récemment expédiée à l'ambassadeur français à Bruxelles pour demander le maintien à tout le moins d'un consulat à Liège.

Le bourgmestre de Liège a d'ailleurs déclaré être prêt à mettre à la disposition du consulat des locaux lorsque le bâtiment de l'actuel consulat aura été vendu.