3,5 millions pour le bouclier antimissile

La Belgique consacrera 3,5 millions d'euros au développement d'un bouclier spatial. Un accord a été conclu ce week-end lors du sommet de l'OTAN à Lisbonne, indique Het Nieuwsblad op Zondag.

Notre pays paiera ainsi un demi-million d'euros chaque année durant sept ans, a confirmé Dominique Dehaene, le porte-parole du premier ministre Yves Leterme(CD&V).

Selon le porte-parole du ministre de la Défense Pieter De Crem (CD&V), Kurt Verwilligen, le bouclier spatial devrait être formé par la mise en commun d'une série de systèmes de défense qui existent déjà.

"Oubliez la guerre des étoiles de Ronald Reagan. L'objectif est de relier une série de systèmes qui existent déjà et de les faire communiquer entre eux", a-t-il indiqué.

De son côté, le secrétaire général de l’OTAN, Anders Fogh Rasmussen (photo), s'est réjoui de cet accord. "Je suis heureux d'annoncer que pour la première fois, nous nous sommes mis d'accord pour développer un système de défense antimissile suffisamment puissant pour couvrir le territoire européen de l'Otan et ses populations, de même que les Etats-Unis", a-t-il ainsi déclaré.