La cuisine belge prisée par Michelin

L’édition Belgique-Luxembourg 2011 du guide décerne une deuxième étoile aux restaurants "Nuance" de Duffel et "Aan Tafel bij Luc Bellings" de Hasselt. Le "Hof van Cleve" à Kruishoutem et "De Karmeliet" à Bruges conservent, seuls, leurs trois étoiles.

A l’entrée du mois de novembre, les chefs-coq de grands restaurants deviennent légèrement nerveux. C’est en effet le moment où les guides gastronomiques Gault-Millau et Michelin publient leur nouveau palmarès. Le premier guide a paru il y a deux semaines, le Michelin suivait ce lundi.

Tout comme les années précédentes, la Belgique s’y distingue. Les trois étoiles - la distinction suprême - récompensent à nouveau, et uniquement, le restaurant "Hof van Cleve" de Peter Goossens (photo) et "De Karmeliet" de Geert Van Hecke.

Deux restaurants reçoivent par contre une étoile supplémentaire cette année. Le tout jeune chef-coq Thierry Theys (25 ans) avait été considéré l’an dernier comme l’une des sensations au firmament de la gastronomie belge. Le jury avait estimé qu’il était « sur le chemin vers une 2e étoile » et cette prédiction s’est avérée exacte. Son restaurant "Nuance", installé à Duffel en province anversoise, vient en effet de se voir attribuer une seconde étoile, tout comme le restaurant "Aan Tafel bij Luc Bellings" du chef-coq du même nom, à Hasselt (Limbourg).

La Belgique compte ainsi 14 restaurants qui ont deux étoiles dans le Guide Michelin. Un autre restaurant à 2 étoiles n’est pas repris cette année dans le guide. Il s’agit du "Clos St. Denis", à Vliermaal près de Tongres (Limbourg), qui a fermé ses portes en avril pour rénovation. Il ne les rouvrira qu’en été, d’où sa suspension temporaire des pages du guide.

Le bilan est également positif pour les restaurants belges primés d’une étoile. Huit restaurants reçoivent une première étoile, tandis que six d’entre eux se voient privés de cette distinction. Ce qui fait un total de 86 restaurants à une étoile.

On notera notamment des établissements tels que le restaurant chinois "Bij Lam & Yin" à Anvers (qui avait reçu l’an dernier un Bib Gourmand pour son bon rapport qualité-prix) et le restaurant japonais "Kamo" à Bruxelles. De par leur cuisine asiatique, ces deux restaurants sont une exception dans le guide 2011.

Parmi les "perdants", on citera "L’Ecailler du palais royal", "Marie" et "Bistro du Mail" à Bruxelles, "Fleur sur l’Eau" à Termonde, "Hoeve St-Paul" à Lummen et "Bistro Novo" à Roulers, qui ont perdu leur étoile.

L’édition 2011 recense 115 restaurants étoilés, 131 restaurants labellisés "Bib Gourmand" pour leur bon rapport qualité-prix, ainsi que 673 hôtels.