La mère de Younes remise en liberté

La chambre des mises en accusation de Mons a libéré, vendredi midi, Naïma Zraïdi, la mère de Younes. Elle a, par contre, maintenu la détention de son mari et père de Younes, Mohammed Jratlou.

Le couple était incarcéré depuis le 9 novembre dernier pour le meurtre de leur fils Younes, âgé de 4 ans, retrouvé mort dans les eaux de la Lys (Comines) le 10 novembre 2009.

 

Dans son arrêt, la chambre des mises en accusation a estimé qu'il n y avait pas d'éléments sérieux à charge de Naïma Zraïdi. Elle reste, néanmoins, inculpée de meurtre.
"Madame Zraïdi ne sait rien de ce qui a pu se produire ce jour-là", a indiqué Me Marie-Paule Dauchy, conseil de la mère de Younes.

Me Xavier Magnée a indiqué qu'il introduirait un pourvoi en cassation pour son client, Mohammed Jratlou, dont la demande de libération a été rejetée

Les parents qui restent inculpés de meurtre sont toujours susceptibles d'être renvoyés soit devant le tribunal correctionnel, soit devant une cour d'assises.

Après l'inculpation des parents pour coups et blessures, la chambre du conseil avait confirmé quelques jours plus tard le mandat d'arrêt et requalifié les faits en meurtre.

Les avocats du couple avaient fait appel à cette décision, la chambre des mises en accusations avait donc été saisie.

Les avocats des parents du garçonnet y avaient plaidé, mardi, l'absence de preuves à charge de leurs clients.