Les centres d’accueil pour sans-abri remplis

Avec l’arrivée des températures hivernales, le nombre de personnes qui demandent d’être accueillies a doublé depuis mercredi. En Région bruxelloise, les centres affichent presque complet et la plupart n’ont plus de lits à offrir.

Alors que samedi l’occupation des centres d’accueil pour les sans-abri semblait encore gérable en Région bruxelloise, les températures glaciales ont poussé de nombreuses personnes sans domicile à demander d’y être accueillies dans la nuit de samedi à dimanche. La plupart des centres affichent donc déjà complet.

En quelques jours, le nombre de personnes qui ont demandé de l’aide a doublé. Au centre d’accueil permanent de la Porte d’Anderlecht - destiné avant tout aux femmes sans abri et aux familles -, les 150 lits disponibles étaient occupés la nuit dernière.

Dans l’ancien bâtiment de la poste à Etterbeek (photo), où un centre d’accueil a été ouvert pour les hommes sans abri il y a quatre jours par l’association Samusocial (mandatée par la Région de Bruxelles-Capitale pour la gestion du plan hivernal), 150 lits étaient occupés dans la nuit de samedi à dimanche. Selon le porte-parole de Samusocial, Christophe Thielens, il resterait encore 150 lits disponibles dans ce deuxième centre.

Mais si des lits supplémentaires peuvent être installés dans le centre, il faut aussi davantage de matériel et de personnel. Et ce n’était pas le cas la nuit dernière. A l’heure actuelle, les possibilités d’accueil sont donc en pratique épuisées.

Il existe cependant aussi un certain nombre d’initiatives d’accueil émanant d’associations, comme Pierre Dangle à la gare du Midi ou Poverello. Elles affichaient néanmoins aussi presque complet cette nuit du week-end.