Mandat d’arrêt prolongé contre Kim De Gelder

Le parquet de Termonde a rejeté une des deux plaintes introduites par Kim De Gelder contre les psychiatres pour faux en écriture. La deuxième plainte concernant des fuites dans le rapport psychiatrique doit encore être examinée.

La chambre du conseil de Termonde a prolongé mardi matin le mandat d'arrêt à l'encontre de Kim De Gelder, l'auteur des agressions au couteau à la crèche "Fabeltjesland" de Termonde et de l'assassinat d'Elza Van Raemdonck, à Vrasene, en janvier 2009.

Aucune décision n'a encore été prise quant à un renvoi devant la Cour d'assises car la défense s'est constituée partie civile et a introduit deux plaintes, a confirmé le parquet de Termonde mardi.

La plainte pour faux en écriture qui a été introduite par Me Jaak Haentjens (photo), l'avocat de Kim De Gelder contre les cinq psychiatres judiciaires est infondée, a estimé le parquet de Termonde.

Le ministère public va demander un non-lieu pour les psychiatres, a indiqué le procureur du roi Christian Du Four.

Deuxième plainte encore à l'examen

La deuxième plainte déposée par la défense, concernant des fuites dans le rapport psychiatrique, est toujours à l'examen.

Kim De Gelder est en détention depuis le 23 janvier 2009 lorsqu'il a fait irruption, armé d'un couteau, dans la crèche "Fabeltjesland" et qu'il a tué deux bébés et une femme de 54 ans. Il a également blessé dix enfants et deux autres puéricultrices.

Il a aussi reconnu l'assassinat d'Elza Van Raemdonck, une femme âgée de 72 ans, à Vrasene, le 16 janvier 2009.