Retour de la grippe porcine

Comme on devait s’y attendre, le virus H1N1 a refait son apparition cette année. En Grande-Bretagne, il a déjà fait des victimes. En Belgique, les premiers malades présentant des symptômes ont été signalés. Les groupes à risque ont reçu le conseil de se faire vacciner.

En 2009, le nouveau virus H1N1 avait tenu le monde entier en émoi, se comportant de façon encore inconnue et occasionnant une pandémie en dehors de la saison des grippes. Cette année, par contre, il se comporte comme une grippe normale de saison. Tout comme l’an passé, il s’agit d’ailleurs d’une forme assez modérée de grippe.

Alors qu’en Grande-Bretagne, dix victimes ont déjà été recensées en l’espace de quelques semaines, en Belgique les premiers malades présentant des symptômes de la grippe porcine ont été signalés.

Le virologue et Commissaire interministériel Influenza Marc Van Ranst (photo) a immédiatement mis au courant les associations de médecins et celles de pharmaciens. Les groupes à risques - les personnes âgées, les personnes souffrant de maladies chroniques, les femmes enceintes et certainement celles qui se trouvent dans le troisième trimestre de leur grossesse - ont reçu le conseil de se faire vacciner.

« Il est crucial que les gynécologues informent les femmes enceintes, surtout pour celles qui en sont à leur 2e ou 3e trimestre, sur ce qui se passe et leur conseille de se faire vacciner », explique Van Ranst.

Selon le Commissaire Influenza, la situation n’est pas inquiétante. « A un cas occasionnel près, aucun patient ne s’est présenté aux urgences avec de graves symptômes de la grippe porcine. Pour l’heure, il n’y donc pas lieu de paniquer en Belgique ».