Et le mot flamand de l’année est…

La Flandre a choisi son mot de l'année 2010, a annoncé mardi matin l’éditeur de dictionnaires de la langue néerlandaise, Van Dale. Il s'agit de "tentsletje", qu'on pourrait présenter comme une jeune fille qui accueille différents partenaires sexuels dans sa tente de festival.

Quelque 20.000 personnes ont pu voter parmi dix mots nommés dans cinq catégories.

Le mot "Tentsletje" a recueilli un quart des suffrages en Flandre. Le mot pourrait être littéralement traduit par "petite traînée de tente".

Les votants semblent en outre avoir été marqués par les événements survenus au sein de l'Eglise belge puisqu'en deuxième position (18% des votes), on retrouve "pedopriester" (pour pedofiele priester), soit un prêtre pédophile, alors que "ontdopen" (débaptiser), avec 15% des voix, prend la troisième place.