La Belgique drapée dans un manteau blanc

Dans la nuit de vendredi à samedi, il a abondamment neigé sur le pays et notamment en provinces d’Anvers, de Flandre orientale et du Brabant flamand. Ce samedi matin, au moins une bande de circulation avait été dégagée sur les autoroutes, mais les voies secondaires restaient dangereusement glissantes en de nombreux endroits. Les transports en commun ont accusé du retard dans toute la Flandre. De nouvelles chutes de neige étaient attendues pour le début de la soirée.

Ce samedi matin, le Centre flamand pour la circulation routière ne signalait pas de graves accidents sur le réseau routier, mais bien un certain nombre de dérapages sur les voies glissantes.

L’Agence flamande des routes et de la circulation affirmait, de son côté, que les services d’épandages étaient passés dans l’ensemble de la Flandre. « Tant sur les autoroutes que sur les routes provinciales, nos équipes sont passées. L’épandage de sel a eu lieu de façon préventive d’abord, mais entretemps on a commencé à déblayer la neige par endroits ».

Sur la plupart des autoroutes et routes provinciales, au moins une bande de circulation était praticable ce samedi. A certains endroits, la bande de gauche a été fermée à la circulation. Ailleurs, des limitations de vitesse ont été introduites.

Alors que de nouvelles intempéries étaient attendues dans le Limbourg et en Wallonie, et que les températures restaient négatives et donc synonyme de gel, l’Agence flamande des routes et de la circulation conseillait de ne s’aventurer sur les routes que si cela est réellement nécessaire.

Transports en commun et aérien perturbés

La neige a également rendu difficile, ce samedi, la circulation de nombreux bus de la société régionale flamande de transports en commun De Lijn. Les plus gros problèmes se sont présentés dans le Pays de Waas, où des retards de 30 à 45 minutes ont été enregistrés.

Les bus accusaient aussi de gros retards dans le Limbourg, à Anvers et en région malinoise. A Knokke, les trams de la côte ne pouvaient circuler. Ailleurs en Flandre, les trams roulent presque normalement, grâce au passage constant de trams de neige qui empêchent les caténaires de geler.

La SNCB signalait également quelques problèmes sur la ligne Anvers-Bruxelles, en raison de locomotives défectueuses. Ailleurs, certains retards de trains ont été enregistrés.

A Brussels Airport, de nombreux retards d’une demi-heure à une heure trente étaient signalés ce samedi parce que les avions devaient d’abord être dégelés avant de pouvoir voler. L’aéroport fonctionnait cependant normalement. Le porte-parole Jan Van der Cruyssen indiquait que la situation restait normale, pour un temps d’hiver, aussi longtemps que de nouvelles chutes de neige importantes ne se présentaient pas.

Des annulations étaient cependant possibles pour des vols vers et en provenance d’aéroports à Londres, Amsterdam et Munich, qui sont paralysés par la neige.

Encore plus de poudreuse annoncée

De nouvelles chutes de neige, en provenance de la frontière française, étaient cependant déjà attendues pour ce samedi après-midi sur la Belgique. Les maxima varient entre -6 degrés dans les Ardennes à zéro degré ailleurs.

Dimanche, des averses hivernales devraient toucher le sillon Sambre et Meuse, avec un vent faible à modéré. Les températures avoisineront zéro degré. Les chances sont grandes de pouvoir passer Noël sous la neige cet année.

Ce samedi, on comptait déjà le 17e jour de neige de cet automne. C’est un record. Jamais auparavant, on n’avait vu tant de neige tomber si tôt dans l’année en Belgique. Le record précédant date de 1945, où l’on avait noté 16 jours de neige en novembre et décembre.