Le port fête l’approfondissement de l’Escaut occidental

La fin officielle des travaux a été annoncée ce vendredi dans le port anversois, à hauteur de l’écluse Berendrecht à Zandvliet. Les travaux d’approfondissement avaient débuté en février dernier, au terme de négociations difficiles avec les Pays-Bas. Le port anversois est ainsi maintenant accessible aux plus grands porte-conteneurs.

La fin des travaux d’approfondissement de l’Escaut occidental a été annoncée officiellement ce vendredi par le ministre-président flamand Kris Peeters, la ministre flamande des Ports Hilde Crevits et l’échevin du port anversois Marc Van Peel (tous membres du CD&V).

« Grâce à l’élargissement du chenal, Anvers pourra accueillir plus facilement les plus grands porte-conteneurs. Ceci est important, pour pouvoir conserver notre place parmi les premiers ports du monde », déclarait Marc Van Peel (photo d'archives). L’échevin estime que cette réalisation est « d’une importance économique capitale, non seulement pour Anvers, mais pour toute la Flandre ».

L’approfondissement permet en effet aux bateaux qui ont une profondeur jusqu’à 13,1 mètres de naviguer sur l’Escaut et de traverser le port anversois sans devoir tenir compte de la marée. Une possibilité d’importance capitale pour Anvers donc, mais aussi pour des ports néerlandais comme ceux de Vlissingen et Terneuzen.

Une partie de l’approfondissement de l’Escaut devait donc aussi avoir lieu sur le territoire néerlandais. Il aura fallu de longues négociations avec les autorités des Pays-Bas pour que ces dernières donnent leur accord aux travaux.

Le 13 février dernier, le coup d’envoi des travaux avait été donné au Noordzeeterminal, au nord du port d’Anvers à la frontière avec les Pays-Bas. Ces travaux ne devaient pas durer plus d’un an.