Des milliers de passagers cloués à Zaventem

Plusieurs milliers de passagers sont bloqués depuis samedi à l’aéroport international de Zaventem, à la suite des importantes chutes de neige sur une grande partie de l’Europe. Il s’agit notamment de centaines de voyageurs dont les vols vers Londres ont été déviés vers Brussels Airport. Nombre d’entre eux ont été logés dans des hôtels, mais entre 2.000 et 3.000 voyageurs ont été forcés de passer la nuit de samedi à dimanche à l’aéroport. Et ils pourraient devoir y passer une seconde nuit. Le Secrétaire d'Etat à la Mobilité, Etienne Schouppe, autorisera des vols dans la nuit de dimanche à lundi pour permettre, si possible, l'évacuation de passagers bloqués.

Ce dimanche encore, de nombreux vols au départ de Zaventem accusaient d’importants retards parce que les avions doivent d’abord être dégelés avant de pouvoir prendre leur envol. Certains vols accusaient ainsi un retard de trois heures. D’autres vols sont annulés, en raison de problèmes d’accessibilité d’aéroports étrangers.

Ainsi, tous les vols au départ de et vers les aéroports de Londres, de Schiphol (Amsterdam) et Munich ont été annulés. Ce dimanche encore, aucun vol n’atterrira à l’aéroport londonien de Heathrow et seuls quelques vols ont pu en décoller.

Certains vols qui n’ont pas pu atterrir dans leur aéroport de destination, dans un pays voisin de la Belgique, ont été déviés  samedi vers Brussels Airport. Il s’agit notamment de 18 vols à destination de Londres. Résultat : plusieurs milliers de passagers étaient bloqués ce dimanche à Zaventem.

Un grand nombre de ces passagers ont pu être logés dans des hôtels pendant la nuit de samedi à dimanche. Mais entre 2.000 et 3.000 autres voyageurs ont été contraints de passer la nuit dans l’aéroport parce qu’ils ne disposaient pas d’un visa pour la zone Schengen et n’ont donc pas pu quitter la zone de transit.

La Croix-Rouge a fourni des lits de camp et des brancards aux infortunés passagers, mais aussi notamment des langes et de la nourriture pour bébés. Les passagers ne pouvaient en effet pas accéder à leurs bagages, bloqués dans des avions. De l’eau a également été distribuée aux voyageurs bloqués. Ces derniers ont eu la possibilité de se restaurer, à leurs frais, dans un restaurant de l’aéroport. Ce dimanche, de nombreuses familles ne savaient pas encore quand elles pourraient reprendre un avion pour arriver à leur destination.

Selon le porte-parole de Brussels Airport, Jan Van der Cruysse, "Londres restera fermé toute la nuit, certainement jusqu'à minuit". Avec toutes les conséquences que cela peut avoir pour Zaventem et pour les passagers qui y sont bloqués. Ceux qui avaient dû passer la nuit dans l'aéroport se préparent donc à y dormir une deuxième nuit. 

"Nous tentons de trouver des solutions pour un maximum de passagers", expliquait ce dimanche après-midi Jan Van der Cruysse; "mais cela ne nous ouvre pas les aéroports londoniens évidemment". Brussels Airport et les compagnies aériennes tentent par tous les moyens de transport d'acheminer les voyageurs vers leur destination. "Nous espérons pouvoir ainsi ramener à 1.500 le nombre de personnes qui devront à nouveau passer la nuit dans l'aéroport".

Entretemps, le Secrétaire d'Etat à la Mobilité, Etienne Schouppe (CD&V), a décidé d'autoriser des vols au-dessus de Bruxelles dans la nuit de dimanche à lundi, pour tenter si possible d'évacuer des passagers bloqués.

Les passagers qui doivent prendre un avion ce dimanche, ou qui attendent un voyageur pour Zaventem, ont reçu le conseil de consulter le site internet de Brussels Airport ou celui de leur compagnie aérienne.

Les aéroports de Charleroi et de Liège sont fermés depuis 14h00 ce dimanche. Les chutes de neige ont en effet rendu impossible la circulation aérienne. "Nous ne pouvons encore dire quand l'aéroport rouvrira ses portes , mais il pourrait rester fermé tout ce dimanche", expliquait un porte-parole à Charleroi.

Plusieurs vols de Ryanair, Thomas Cook Airlines et Jetairfly ont été déviés vers l'aéroport d'Ostende, qui est encore ouvert. "Nous sommes en contact avec la société de transports en commun De Lijn pour acheminer en bus vers Charleroi les passagers qui ont atterri à Ostende", commentait Gino Vanspauwen, le directeur  de l'aéroport.

Les plus consultés