De plus en plus de Belges endettés

Jamais autant de personne n’ont fait appel au règlement collectif de dettes. C’est ce que révèlent les chiffres de la Banque Nationale publiés ce mercredi par le quotidien De Standaard.

Cette tendance n’est pas nouvelle Les ménages belges puisent toujours plus dans leurs réserves et celles-ci s’épuisent de plus en plus rapidement.

Ils sont donc de plus en plus nombreux à faire appel aux services de médiation de dettes.

364.309 Belges ont des difficultés à rembourser leurs crédits

En novembre dernier 86.502 personnes avaient fait une demande de règlement collectif de dettes. En deux ans, le nombre de demandes a augmenté de 25%.

Intrum Justitia, société active dans la gestion de crédits, a enregistré de son côté 650 nouveaux dossiers en 2010, contre un peu plus de 200 un an auparavant.

"Le nombre de consommateurs ne disposant pas d'une vue claire sur leurs revenus augmente toujours et se traduit par des personnes noyées sous les dettes", commente-t-elle.

"Pas moins de 364.309 Belges rencontrent des difficultés quant au remboursement d'un ou de plusieurs crédits."

Intrum Justitia rappelle que ces procédures entraînent, outre un coût économique, un coût social important : "Les dossiers de règlements collectifs de dettes mènent automatiquement à une substantielle charge de travail supplémentaire auprès des CPAS, des conseillers de dette et des tribunaux du travail."

L'entreprise plaide pour passer d'une approche d'assistance à une politique de prévention "là où il est possible d'éviter que les consommateurs s'endettent trop lourdement". Elle estime que la nouvelle législation sur le crédit à la consommation constitue "un pas dans la bonne direction".(Belga)