La note Vande Lanotte "nuisible" à la Flandre

Le centre de coordination des organisations flamandes (Overlegcentrum van Vlaamse Vereningen) fait une analyse très critique des propositions du conciliateur royal Johan Vande Lanotte (SP.A). "Mettez cette saloperie de côté et reprenez les négociations à zéro", tel est le conseil que donne le groupe de réflexion du mouvement flamand.

L’OVV est un centre pluraliste politico-culturel qui est au service du mouvement nationaliste flamand.

L’OVV a analysé la note du conciliateur royal et publie ses conclusions sur son site internet.

Pour le mouvement flamand "les hommes politiques francophones n’accordent aux Flamands qu’une infime partie de ce que ces derniers revendiquent depuis 1999".

Selon l’OVV, "les propositions des négociateurs francophones n’apporteraient rien de concret aux Communautés, il n’y a donc pas d’autonomie réelle supplémentaire pour les Régions et Communautés.

Par contre, ajoute l’OVV, la fragmentation administrative et la pression fiscale vont certainement augmenter. Bref tout le contraire de ce que demande l’électeur flamand".

L’OVV émet certaines suggestions : "Mettez cette saloperie de côté et reprenez les négociations par une page blanche".

"Il faut que les principaux leviers socio-économiques reviennent aux Régions. Les allocations familiales et les soins de santé doivent être transférés aux Communautés et/ ou la politique d’emploi et la mobilité aux Régions. Nous pouvons accepter un refinancement de Bruxelles à condition que chaque euro en plus soit soumis aux mêmes critères que les autres dépenses publiques" ajoute l'OVV.

La N-VA et le CD&V épargnés

La N-VA et le CD&V sont épargnés par l’analyse dressée par l’OVV. "Ils font du bon travail et doivent le poursuivre. Un accord convenable est encore possible. Les négociateurs flamands ont plusieurs fois prouvé leur bonne volonté.

Ils font des propositions qui à terme profiterons aussi bien à la Flandre qu’à la Wallonie.

C’est à présent aux Francophones de montrer leur bonne volonté. En conclusion l’OVV ajoute espérer que le SP.A et Groen ! "finiront par défendre les demandes légitimes de l’électorat flamand".