Kris Peeters abandonne son ascension

Le ministre-président flamand, Kris Peeters, a été contraint lundi d'abandonner l'ascension de l'Aconcagua qu'il avait entreprise pour une oeuvre caritative, victime du mal aigu des montagnes alors qu'il se trouvait à 4.350 mètres d'altitude.

L'expédition, composée notamment de 18 patients asthmatiques, doit atteindre le 2 janvier prochain le sommet de ce point culminant de l'Argentine et de la Cordillère des Andes, à 6.062 mètres d'altitude.

C'est au camp de base, situé à 4.350 mètres d'altitude, que les médecins de l'équipe ont constaté les symptômes du mal aigu des montagnes (ou "mal d'altitude") chez Monsieur Peeters. Ils ont jugé qu'il devait redescendre à Mendoza, point de départ de l'expédition, où il restera dans le cadre de son parrainage.
Le mal aigu des montagnes (MAM) se manifeste par une fatigue, des nausées, des maux de tête et de l'insomnie.
Kris Peeters s'était entraîné intensivement pendant un an pour réaliser cet exploit sportif et médiatique, destiné à collecter des fonds pour stimuler les patients asthmatiques et les jeunes à faire du sport.

Les autres membres de l'expédition se portent bien, selon le porte-parole du ministre-président flamand. Ils vont poursuivre l'ascension sans Kris Peeters.

Le suivi médical est strict et se déroule très bien", a commenté le porte-parole.

 

Critiques au parlement flamand

Kris Peeters avait essuyé une volée de critiques de la part de l'opposition au parlement flamand, qui n'acceptait pas de voir le chef de l'exécutif flamand quitter le pays à l'heure des débats parlementaires sur le budget 2011 de la Flandre.